Carrières

4 métiers 
d’avenir dans 
la santé

4 métiers 
d’avenir dans 
la santé
Photo by: Getty Images/iStockphotoMedical Staff Looking At Digital Tablet In Hospital Corridor

Il manque encore et toujours cruellement de main-d’œuvre dans le secteur de la santé au Québec. À la recherche d’un métier aux perspectives alléchantes? Voici quatre emplois dans la santé aux perspectives favorables, selon Emploi-Québec.

Physiothérapeutes (Revenu annuel moyen : 61 000 $*)
Avec l’augmentation des services de soins à domicile, le physiothérapeute a de beaux jours devant lui. Emploi-Québec estime d’ailleurs que la relève est insuffisante pour combler les départs à la retraite.

Le physiothérapeute intervient auprès de clients de tous les âges aux prises avec une déficience ou une incapacité physique. Après avoir évalué l’état du patient et établi un diagnostic physiothérapique, il conçoit puis met en œuvre un programme de traitement adapté pour soulager les douleurs et améliorer le bien-être physique.

Pour exercer, les physiothérapeutes doivent obtenir une maîtrise en sciences de la physiothérapie et devenir membres de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.

Soins infirmiers (Revenu annuel moyen : 69 000 $*)
On le sait, les infirmiers sont continuellement recherchés au Québec, puisque la profession connaît un important roulement de personnel à cause entre autres, de conditions de travail difficiles.

Ce domaine offre donc de nombreuses possibilités de carrière, comme infirmier en soins généraux, infirmier clinicien en prévention et en contrôle des infections ou encore cadre-conseil en soins infirmiers.

Les infirmiers en soins généraux doivent posséder un diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers et réussir l’examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec pour exercer.

Aides familiaux 
résidents et aides de maintien à domicile (Revenu annuel moyen : 30 000 $*)
Avec une population que l’on souhaite maintenir à domicile pour, notamment, désengorger les services de santé, ces travailleurs sont très demandés.

Les aides familiaux résidentiels fournissent des soins personnels aux personnes âgées, handicapées ou convalescentes, en plus de participer à la préparation des repas et aux soins d’hygiène. Les aides de maintien à domicile accomplissent pour leur part des tâches domestiques. Ils travaillent pour des agences de soins et de maintien à domicile et des maisons privées.

Si aucune formation n’est exigée, le DEP Assistance à la personne en établissement et à domicile prépare tant les aides familiaux résidents dans le domaine de la santé et des services sociaux que les préposés aux bénéficiaires à l’exercice de la profession.

Hygiénistes 
et thérapeutes dentaires (Revenu annuel moyen : 50 000 $*)
Les Québécois sont de plus en plus attentifs à leur santé buccale. Les hygiénistes dentaires sont donc indispensables pour traiter et prévenir les maladies et les affections bucco-dentaire. Et comme la majorité des hygiénistes sont des femmes, les remplacements de congés maternité participent grandement au roulement du personnel.

Ces professionnels doivent obtenir un DEC Techniques d’hygiène dentaire et le permis de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec pour exercer.

* Emploi à temps plein en 2015 dans le Grand Montréal, selon Emploi-Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *