Carrières

Le futur de la recherche d’emploi



Le futur de la recherche d’emploi


Photo: Getty Images/iStockphoto

L’intelligence artificielle est déjà mise à profit pour chercher, trier et évaluer des candidats à un poste à pourvoir. Une grande transformation du recrutement et de la recherche d’emploi est en marche.

Cette transformation mènera à une adéquation plus juste entre les besoins des employeurs et les compétences et expériences des candidats. Les algorithmes digèrent toutes les données relatives aux candidats et en relèvent les résultats attendus.

Grâce à l’apprentissage machine, certaines plateformes suggèrent des critères de sélection plus appropriés que ceux utilisés. D’autres encouragent la diversité en entreprise en recherchant des profils précis. Et les évolutions ne vont pas s’arrêter…

Le candidat passif
Pour Didier Dubois, stratège Marketing RH et Solutions RH digitales chez HRM Groupe, le futur est déjà là. «Il y a toute une série d’outils en développement qui intègrent des capacités d’intelligence artificielle», lance-t-il. D’ailleurs, sans même afficher votre profil sur un site d’emploi ou vous inscrire auprès de groupes d’emploi, vous êtes considéré comme un candidat potentiel.

«Il y a des plateformes qui vont scanner et identifier des individus qui semblent vouloir changer d’emploi à partir de leurs activités et de leurs comportements sur les réseaux sociaux, d’autres qui analysent les profils atypiques et les proposent pour des postes où on ne les aurait pas sélectionnés a priori», ajoute-t-il.

Une machine en marche
L’intelligence artificielle identifie les profils les plus performants en entreprise et réapprend à établir les bons critères de sélection. Progressivement, des fonctionnalités viennent s’ajouter dans les systèmes existants et permettent des sélections saisissantes.

En Chine, par exemple, une grande entreprise recevant des dizaines de milliers de candidatures a fait une présélection basée sur le timbre et le débit de la voix et le vocabulaire en fonction de ce que l’algorithme a identifié comme étant performant parmi les employés actuels. Une autre multinationale américaine a présélectionné des candidats à des postes de cadres en partie par leurs traits biométriques lors d’entrevue à distance.

Comment tirer son épingle du jeu?
Si vous êtes à la recherche d’un emploi, soyez visible sur les réseaux et les sites d’emploi. «Il faut valoriser sa candidature en fonction de la technologie utilisée par l’employeur, savoir bien utiliser les mots-clés dans son profil et le faire savoir sur les réseaux si on est à la recherche d’un emploi», explique Didier Dubois.

Et cette quête constante du meilleur candidat fera forcément augmenter les opportunités d’emploi. Les bons candidats pourraient bien recevoir des offres non sollicitées leur permettant de négocier de meilleures conditions à leur poste actuel ou de simplement changer d’air (professionnel).

L’humain de plus en plus présent
Si le travail de compilation et d’analyse des recruteurs est facilité et accéléré par l’intelligence artificielle, le jugement de professionnels en ressources humaines sera toujours requis. Que ce soit pour analyser les résultats, pour «enseigner» aux algorithmes ou pour consacrer plus de temps aux entretiens d’embauche, la place de l’humain dans le processus est nécessaire et assurée.

Il se pourrait bien qu’un petit robot sonne à votre porte pour vous offrir le poste de vos rêves… mais retenez qu’il y aura toujours et encore un humain qui vous aura choisi et qui lui aura dicté la voie !

Articles similaires