Carrières

L’éducation à domicile, une réflexion de Thierry Pardo

L’éducation à domicile, une réflexion de Thierry Pardo
Photo: Collaboration spéciale

Si le mois de septembre est synonyme de rentrée scolaire pour des milliers de jeunes Québécois, une poignée d’autres poursuivront leur scolarisation à la maison.

L’auteur, titulaire d’un doctorat en éducation, et conférencier Thierry Pardo, propose une réflexion autour du système éducatif avec son dernier ouvrage, Une éducation sans école.

«L’éducation n’est pas le résultat de l’enseignement, puisqu’on connaît un tas de trucs que l’on n’a pas appris à l’école, estime-t-il. Nous avons besoin d’un environnement riche, varié, diversifié et ouvert sur le monde.»

C’est d’ailleurs ce qui a incité M. Pardo et sa conjointe à enseigner eux-mêmes à leurs deux enfants, Lylhèm, huit ans, et Eÿkèm, cinq ans. «Le rôle des parents est de fournir l’environnement adéquat, pour qu’ils grandissent dans de bonnes conditions. On veut voir les premiers pas de notre enfant, moi je veux aussi être là quand il apprendra à lire!»

Et pour cette famille de globe-trotteurs, l’apprentissage va bien au-delà des livres, comme en témoignent les nombreuses anecdotes glanées au fil de leurs voyages et racontées dans de précédents ouvrages.

«L’éducation n’est pas le résultat de l’enseignement, puisqu’on connaît un tas de trucs que l’on n’a pas appris à l’école.» – Thierry Pardo

«Quand l’enfant nait, il est super équipé; il peut apprendre n’importe quelle langue, créer de liens avec n’importe qui», soutient M. Pardo, qui avoue volontiers que la spontanéité de ses deux fils lui permet à lui aussi de poursuivre son apprentissage au quotidien.

«Le moteur, c’est l’enthousiasme et le jeu. On les laisse aller au bout de leur passion, il n’y a pas de cloche qui sonne», conclut-il.

Le lancement du livre Une éducation sans école aura lieu le mercredi 10 septembre à 18 h à la Librairie Raffin St-Hubert, et sera accompagné d’une discussion autour de l’enseignement. Cet événement est organisé dans le cadre du mois de l’éducation, initié par Écosociété, Liberté, Poètes de brousse, La cinémathèque québécoise, les librairies Raffin St-Hubert et Olivieri.

À la maison
La Loi sur l’instruction publique permet de recevoir un enseignement à la maison et d’y vivre une expérience éducative qui, d’après une évaluation faite par la commission scolaire ou à sa demande, est équivalent à ce qui est vécu à l’école.

Selon le ministère de l’Éducation du Québec, 905 enfants étaient scolarisés à domicile en 2008-2009.

Selon une étude menée en 2004 par la doctorante en éducation Christine Brabant, les commissions scolaires ignorent que les enfants ne sont pas scolarisés dans 40% des cas.

Une éducation sans école coverUne éducation sans école
Thierry Pardo
Les Éditions Écosociété

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *