Carrières

Cinq causes d’une candidature non retenue

Cinq causes d’une candidature non retenue
Photo: MétroBusinesswoman holding a mobile phone and briefcase

Vous avez investi temps et énergie dans le processus d’embauche, l’entrevue s’est bien passée, mais votre candidature n’a pas été retenue. La faute n’incombe pas toujours au candidat. Parfois, l’employeur ferme la porte pour le bien de tout le monde.

1. Vous étiez mal préparé
Les candidats négligent beaucoup leur préparation, selon Paul Thériault, associé de la firme de chasseurs de têtes ELITEXPERT. «Les gens sont peu concis, ils parlent beaucoup pour rien et patinent, déplore-t-il. Souvent, les personnes de grande expérience peuvent avoir la prétention de tout connaître et veulent impressionner. Elles dévient de la question, mais ça peut coûter cher, parce que l’intervieweur veut une réponse claire.»

Paul Thériault recommande de faire le point sur sa carrière avant l’entrevue et de se préparer aux questions, sans toutefois se faire de script. «Il faut plutôt bien comprendre son CV et ses réalisations, et faire un lien concret avec ce que l’organisation recherche», fait-il valoir.

2. Vous aviez l’air désespéré
Il peut être assez long de retrouver un poste après une perte d’emploi, et l’insécurité pousse à accepter n’importe quoi mais c’est un piège à éviter. «La fragilité du candidat va se sentir, et les organisations cherchent quelqu’un qui a confiance en ses capacités», fait valoir l’expert en recrutement. De plus, si le poste ne convient pas au candidat, il s’y ennuiera et sera peut-être de retour à la case départ plus vite que prévu.

«Il faut bien comprendre son CV et ses réalisations, et faire un lien concret avec ce que l’organisation recherche.» -Paul Thériault, associé de la firme de chasseurs de têtes ELITEXPERT

3. Vous étiez surqualifié
Dans la même veine, un candidat peut être trop qualifié pour l’emploi pour lequel il postule et ne pas être sélectionné pour cette raison. L’employeur désire un employé motivé par ses défis et son salaire. Si au contraire ce dernier s’ennuie, il ne sera pas aussi rentable pour l’organisation. Il n’hésitera pas non plus à quitter l’entreprise dès qu’une meilleure occasion se présentera, ce qui rime avec une perte nette pour l’entreprise.

4. Votre personnalité n’était pas compatible
Lorsqu’un candidat est convoqué en entrevue, il a habituellement passé le test des compétences requises. C’est alors la personnalité que l’on veut évaluer et sa compatibilité avec ses futurs supérieurs et collègues, ainsi qu’avec la culture d’entreprise. «Si le gestionnaire est direct et dur, on n’embauchera pas un employé qui a du mal à gérer ça, et on ne choisira pas quelqu’un qui se fait manger la laine sur le dos pour travailler avec une équipe difficile», illustre Paul Thériault. C’est pour cette raison qu’il incite les candidats à rester eux-mêmes, car leur authenticité au moment de l’entrevue sera un gage de succès plus tard.

5. Quelqu’un à l’interne a obtenu l’emploi
Les employeurs affichent souvent simultanément un poste à l’interne ainsi qu’à l’externe et font appel à des recruteurs professionnels. Un candidat externe peut passer à travers toutes les étapes de sélection et se faire coiffer par quelqu’un qui travaille déjà pour l’entreprise à la fin, mais il ne faut pas croire que les dés sont systématiquement pipés. L’employeur a tout intérêt à élargir son bassin de recrutement pour trouver la perle rare, mais il devra ensuite choisir entre une personne déjà familière avec l’organisation et un externe qui apporte un vent de nouveauté.