Bouffe

Un jour par semaine sans viande dans les cantines scolaires new-yorkaises

Un jour par semaine sans viande dans les cantines scolaires new-yorkaises

Toutes les cantines des écoles publiques de New York serviront chaque lundi un repas sans viande, a annoncé lundi le maire, Bill de Blasio, emboîtant le pas de plusieurs villes américaines.

La mesure concernera environ 1,1 million d’enfants et adolescents à New York à partir de la rentrée 2019-2020, a indiqué le maire, après que ce programme de repas végétariens testé depuis l’an dernier dans 15 écoles de Brooklyn s’est révélé concluant.

«Réduire un peu notre consommation de viande améliorera la santé des New-Yorkais et réduira les émissions de gaz à effet de serre», a déclaré Bill de Blasio, cité dans un communiqué.

Selon une étude du Centre national de biotechnologie (NCBI), la consommation de viande moyenne des Américains est supérieure de 20 à 60% aux quantités recommandées, selon les catégories d’âge.

Les animaux d’élevage, en particulier les ruminants comme le boeuf, sont la principale source d’émission de gaz à effet de serre dans le secteur agricole.
Plusieurs villes américaines se sont déjà mises à la journée hebdomadaire sans viande comme San Francisco, qui a été la première à se lancer, en 2010, et à adopter le programme «Meatless Monday» (lundi sans viande).

«Meatless Monday» est inspiré de programmes similaires lancés durant la Première et la Seconde Guerres mondiales, essentiellement basés, à l’époque, sur le volontariat, pour faire face aux pénuries.