Vivre

Pourquoi les femmes sont-elles plus susceptibles de décéder d'un infarctus?

Deux articles publiés successivement, qui se basent sur une étude canadienne, soulèvent en résumé une seule question plutôt inquiétante : les femmes sont-elles plus susceptibles de décéder d’un infarctus que les hommes, et si oui, pourquoi?

D’abord, Le Devoir nous explique que oui, les femmes ont plus de risques de mourir des suites d’un infarctus, et nous apprend que celles-ci attendraient plus longtemps aux urgences que leurs confrères masculins dans une situation similaire.

Le quotidien révèle que les hommes attendraient en moyenne 15 minutes à l’urgence pour subir un électrocardiogramme, alors que le temps d’attente des femmes oscillerait plutôt autour de 21 minutes. La norme pour assurer la sécurité des patients serait pourtant de 10 minutes d’attente avant un électrocardiogramme.

Plusieurs stéréotypes pourraient expliquer le phénomène, par exemple que les femmes se « plaindraient moins » ou ressentiraient peut-être moins de douleur évidente à la poitrine comme les hommes.

Top Santé, du côté de la France, va plus loin en interprétant que plusieurs médecins pourraient confondre les symptômes d’infarctus avec de l’anxiété ou une crise de panique.

Quoi qu’il en soit, il s’agit de révélations coup de poing, non seulement envers les femmes, mais aussi envers tous les patients qui se présentent à l’urgence la peur au cœur.

Ces conclusions sont celles d’une équipe de chercheurs de l’Université McGill à Montréal.

Crédit photo : Freedigitalphotos.net

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *