Techno

Xbox Elite Wireless Controller Series 2: mes premières impressions

Xbox Elite Wireless Controller Series 2: mes premières impressions

Microsoft a dévoilé au salon du jeu vidéo E3 la seconde génération de sa manette haut de gamme Xbox Elite Wireless Controller. Voici mes premières impressions du successeur de ce qui était déjà le meilleur appareil en son genre.

La manette sans fil Xbox Elite Series 2 conserve une allure similaire à la précédente, avec sa finition noire et grise et ses boutons amovibles, qui permettent de remplacer le pavé D et les manches par des boutons de différents formats. La texture de la finition sur les paumes et les gâchettes est aussi différente, mais cette amélioration est quand même mineure.

Ce sont plutôt les caractéristiques et les composants de la manette qui ont été améliorés. On aime notamment que celle-ci soit désormais dotée d’une pile rechargeable interne, qui offre une autonomie de 40 heures et qui peut être rechargée par un port USB-C. Ce dernier devrait d’ailleurs rendre l’utilisation de la manette plus facile avec les ordinateurs et les chargeurs modernes.

Pour la première fois, la manette Elite est aussi compatible avec le protocole Bluetooth (ce qui était déjà le cas avec la manette régulière). Vous pourrez donc l’utiliser sans câble avec un ordinateur, mais aussi avec un appareil iOS. Rappelons qu’Apple a annoncé récemment que ses iPhone, iPad et l’Apple TV seront bientôt compatibles avec les manettes du genre. La Xbox Elite Wireless Controller Series 2 pourra ainsi être utilisée pour jouer aux jeux du service Apple Arcade, ou même en diffusion avec ses jeux PC, grâce à un logiciel comme Steam Link.

La nouvelle Xbox Elite offre également plus de personnalisations. Celle-ci a désormais 3 modes programmables plutôt que deux et un nouvel ajustement pour raccourcir encore plus les gachettes qu’auparavant. Pour avoir essayé l’appareil dans une démonstration au E3, l’effet est quand même convaincant, et accélère considérablement la cadence de tir.

La manette est aussi maintenant offerte avec une petite clé qui permet de modifier la résistance des manches. Un quart de tour vers la droite, et celui-ci est légèrement plus difficile à bouger, ce qui devrait faciliter le contrôle pour les joueurs novices. Un quart de tour vers la gauche et il se déplace beaucoup plus facilement. Un peu comme un joueur sur PC qui modifie la précision de sa souris, on peut présumer que le changement devrait permettre aux meilleurs joueurs d’améliorer leurs performances (je m’attends toutefois personnellement à conserver la résistance par défaut).

Notons que le changement est facile à faire, mais il est quand même trop long pour être effectué en pleine partie. Un joueur ne pourrait donc pas choisir d’avoir des résistances spécifiques pour certains fusils, par exemple, ce qui est dommage.

La nouveauté qui m’a personnellement le plus convaincu est l’ajout de nouvelles palettes, plus petites qu’auparavant. Ces quatre boutons amovibles à l’arrière de la manette permettent au joueur d’effectuer quatre actions avec des doigts qui sont autrement inutilisés.

Ceux qui les maîtrisent les adorent. Personnellement, je suis toutefois incapable de jouer avec ces dernières, que j’accroche constamment par erreur. Avec la Xbox Elite Wireless Controller Series 2, leur format est plus petit, il est donc possible de poser ses doigts à l’arrière de la manette sans y toucher. Cela devrait faire toute la différence (pour ceux qui étaient dans ma position, du moins).

Malheureusement, l’accessoire qui sera lancé en novembre 2019 est quand même cher, avec un prix de 179,99$ US (environ 240$ canadiens, mais le prix au Canada n’a pas encore été confirmé). Tout comme la manette de première génération, celle-ci ne représente absolument pas un achat obligatoire pour les propriétaires de Xbox One. C’est quand même un petit luxe que tous les joueurs devraient apprécier.