Art de vivre

Trois trucs pour devenir un pro du lavage

Trois trucs pour devenir un pro du lavage
Photo: Getty Images/iStockphotoImage of laundry washing

Les vêtements aux couleurs contrastantes ont la cote. Comment laver cette marinière marine et blanc pour éviter que les zones blanches grisonnent après quelques brassées seulement? On révise quelques notions de base avec Laurence Bareil, alias la Reine du shopping.

1. Lire les étiquettes
«Il n’y a pas de recette miracle pour bien entretenir nos vêtements, commence Laurence Bareil. La première chose qu’on ne fait plus mais qu’on devrait toujours faire : se référer aux directives du fabricant.»

Il faut savoir qu’au Canada, il n’y a aucune obligation d’indiquer les directives d’entretien sur l’étiquette, «mais ceux qui le font s’en portent garants», souligne-t-elle. En bref, si le nettoyage à sec est recommandé, on ne devrait peut-être pas commencer à expérimenter dans la salle de lavage, surtout si on veut maximiser nos achats et les garder longtemps.

2. Connaître les matières
«La teinture est souvent le talon d’Achille du vêtement, surtout dans le cas de matières naturelles, qui perdent plus facilement leur couleur que les matières synthétiques», continue la pro. En clair, si le vêtement est fait de coton, de lin ou de soie, les risques que les couleurs déteignent sur le blanc sont élevés. C’est aussi la raison pour laquelle on doit faire des brassées séparées pour le blanc et les couleurs foncées.

Mais que faire quand du pâle et du foncé se retrouvent sur un même morceau? «Dans le cas d’un vêtement fait de fibres naturelles qui contient du blanc et d’autres couleurs foncées, le blanc va grisonner, c’est certain. Je serais moins inquiète pour un vêtement en tissu synthétique, comme le polyester.»

3. Trouver des solutions
Est-ce donc à dire qu’il n’y a rien à faire et qu’on devrait tout simplement fuir comme la peste tout vêtement à motifs contrastants ou à blocs de couleurs? Selon Laurence Bareil, il y a quelques trucs qui peuvent nous permettre de limiter les dégâts. D’abord, on fait le test du coton tige: «on le trempe dans l’eau bouillante, puis on frotte une partie peu ou pas apparente pour voir si la partie noire ou foncée perd sa couleur, explique-t-elle. Si le coton tige noircit, je sais que le tissus va déteindre alors je devrais directement aller chez le nettoyeur.»

À la maison, on peut aussi essayer de laver ce vêtement séparément en ajoutant des bandes de coton blanc (une vieille camisole, par exemple, suggère la Reine du shopping) qui serviront à absorber les excès de couleur qui se trouveraient dans l’eau de lavage.