Tendances

Philosophie de la designer Valérie Dumaine en cinq temps

Philosophie de la designer Valérie Dumaine en cinq temps
Photo: Sylvain Blais

La designer Valérie Dumaine a souligné les 10 ans de sa griffe en lançant sa collection automne-hiver 2013 la semaine dernière. Pour l’occasion, elle en a aussi profité pour revisiter dix pièces marquantes en photos. Retour sur une décennie de mode made in Montréal en cinq mots clés.

Montréal
«Depuis les débuts, j’ai voulu garder ma production locale, notamment pour une question de logistique, se rappelle Valérie Dumaine. J’avais vécu l’expérience de la production en Asie dans d’autres entreprises au début de ma carrière et j’ai tout de suite su que ce n’était pas quelque chose que je voulais faire. Même si, à Montréal, l’industrie de la mode fait face à plusieurs enjeux et vit des moments difficiles – comme partout en Amérique du Nord et ailleurs –, il est quand même possible de tirer son épingle du jeu.»

Géométrie
«Ma force, c’est vraiment les vêtements structurés, le constructivisme et les coupes angulaires aux lignes droites, précise la designer. Le bauhaus et l’esthétique minimaliste m’influencent particulièrement. J’aime jouer avec les lignes, les carrés ou les pointes, par exemple, mais au final, le vêtement doit rester assez simple.»

Modernité
«On essaie de créer des vêtements qui ne sont pas pris dans le carcan d’une tendance précise et qui sont intemporels, se justifie-t-elle. Si je me laisse parfois influencer par un détail qui vient des années 1960, 1970 ou 1980, je ne veux pas que mes créations soient des pastiches associées à une époque précise. C’est un genre de truc du moment, moderne et actuel. D’ailleurs, je porte encore des pièces d’il y a cinq ans et elles ne sont pas datées.»

Noir
«Si une couleur peut être qualifiée d’intemporelle, c’est bien le noir! On peut lui faire dire vraiment tout ce qu’on veut : le noir peut être féminin, masculin, classique, sombre… il se moule à la personnalité de celui ou celle qui le porte. Bref, il y a trop de belles qualités au noir pour ne pas l’inclure dans mes collections. Et puis ça vient d’un intérêt personnel; j’aime mélanger les textures pour faire ressortir certains détails.»

Environnement
Derrière sa philosophie d’intemporalité et de confection locale, Valérie Dumaine n’encourage pas la mode jetable. «Je veux que les gens gardent leurs vêtements le plus longtemps possible. Par exemple, on peut porter un même chemisier ouvert, boutonné jusqu’en haut ou à l’intérieur des pantalons ou le remettre au goût du jour grâce aux accessoires. Je veux sensibiliser les gens au fait qu’ils n’ont pas besoin de s’acheter 10 000 vêtements.»

***
La créativité en commun

Céline Semaan, de Slowfactory.com, démocratise des images libres de droits (creative commons) en les imprimant sur des foulards. En collaboration avec la designer Valérie Dumaine, elle a créé une capsule de deux pièces à partir de photos satellites de la NASA qui révèlent les effets du réchauffement climatique sur les glaces du Groenland.