Vacances

Tourisme: six mois après l’ouragan Maria, la Dominique a rouvert 40% de ses chambres d’hôtels

Tourisme: six mois après l’ouragan Maria, la Dominique a rouvert 40% de ses chambres d’hôtels
Photo by: © DragonImages/Istock.com

Six mois après le passage dévastateur de l’ouragan Maria, la petite île de la Dominique a rouvert 40% de ses chambres d’hôtels et voit dans le tourisme «le fer de lance de sa reconstruction», selon un communiqué vendredi de l’office du tourisme.

Ce territoire anglophone de quelque 70 000 habitants, situé entre la Martinique et la Guadeloupe, a comptabilisé 78 000 arrivées touristiques en 2016, dont 20 000 en provenance des Antilles françaises.

La Dominique a été parmi les plus ravagées des îles des Caraïbes par l’ouragan Maria, qui y est passé en catégorie 5, soit avec des vents à 260 km/h qui ont causé au moins 15 morts.

«Avant le passage de l’ouragan, l’année 2017 était annoncée comme excellente pour le tourisme: elle s’est terminée avec une baisse de l’ordre de 8,9% des arrivées touristiques, tous marchés confondus, chiffre relativement faible si l’on prend en compte le fait qu’à partir de septembre 2017, l’île était fortement impactée par le passage de l’ouragan», souligne l’office du tourisme.

«Les efforts déployés pour reconstruire la destination ont été colossaux. La Dominique a ainsi accueilli son premier navire de croisière à Portsmouth dès fin décembre et dans la capitale Roseau en janvier. Nous avons également confirmé la réouverture des principaux sites naturels», indique Colin Piper, directeur de l’office, cité dans le communiqué.

Il précise que «l’accessibilité aux services publics tels que l’eau et l’électricité en sont à leur stade final».

«Les  »spots » de plongée de l’île sont également accessibles» et «concernant l’offre hôtelière, 40% des chambres sont d’ores et déjà disponibles à la réservation et un tiers supplémentaire devrait rouvrir d’ici la fin de l’année».

L’office du tourisme annonce également la mise en place de «forfaits de tourisme volontaire»: des visiteurs peuvent s’inscrire auprès d’hôtels ou d’opérateurs locaux pour participer à des opérations de reconstruction et de nettoyage «ciblées», tout en découvrant l’île.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *