Vacances

Visiter le Wizarding World of Harry Potter à Orlando

Visiter le Wizarding World of Harry Potter à Orlando
Photo: Virginie Landry/Métro

Si les livres et films de la saga Harry Potter se déroulent au Royaume-Uni, dans une ambiance brumeuse et mystérieuse, c’est plutôt sous le chaud soleil de la Floride que sorciers et moldus se donnent rendez-vous pour la visite du Wizarding World of Harry Potter, des studios Universal.

Deux mondes, deux parcs
Le fameux monde du populaire sorcier a pris beaucoup d’expansion depuis son ouverture, en juin 2010, à Orlando et est depuis devenu le plus populaire de toutes les attractions du complexe. Il faut savoir que le monde d’Harry Potter se trouve sur deux des trois sites du Universal Orlando Resort: Hogwarts (Poudlard) et Hogsmeade (Pré-au-Lard) sont dans Islands of Adventure, la première partie construite, alors que Diagon Alley (Chemin de Traverse) est dans Universal Studios, ouverte en 2014. Pour avoir accès aux deux sites, vous devez vous procurer un billet «Park-to-Park», autrement, vous ne pourrez visiter que l’un ou l’autre des univers Harry Potter. Il y a des boutiques de souvenirs, des manèges et des aires de restauration dans les deux sites.

Arriver tôt
En plus de profiter des plaisirs de votre hôtel et de la navette gratuite, résider sur le site offre l’avantage de profiter des parcs une heure avant la grande invasion. La récompense de se lever tôt? Deux ou trois attractions avec une circulation fluide et une température moins étouffante les jours de grande chaleur. Ne pas confondre ce «Early Park Admission» avec le «Express Unlimited Pass», qui permet de couper les files d’attente. La centaine de dollars supplémentaires fait un peu de mal au portefeuille, mais votre journée sera plus agréable, surtout en cas de court séjour. Dernière astuce de sorcier: à votre entrée dans Islands of Aventure, commencez votre parcours par la droite, plus rapide pour accéder au Wizarding World of Harry Potter – Hogsmeade.

Acheter sa baguette magique interactive
À votre arrivée dans Hogsmeade, rendez-vous chez le célèbre vendeur Ollivander pour acheter votre propre baguette magique. Malheureusement, celle-ci ne vous choisit pas elle-même, mais vous aurez le luxe d’acquérir la même que votre personnage préféré, que ce soit Harry, Hermione, Voldemort, Sirius, entre autres. Vous aurez le choix entre une baguette simple et une interactive. Cette dernière vient avec une carte d’endroits magiques sur le site où la baguette peut être utilisée pour jeter des sorts. Fortement recommandé si vous voyagez avec des enfants!

Se délecter comme un sorcier
Qui n’a jamais voulu goûter à la fameuse bière au beurre (butterbeer) que les sorciers boivent lors de leur sortie à Hogsmead? Voilà finalement l’occasion d’en siroter une! Ce breuvage n’est pas alcoolisé, malgré ce que laisse croire son nom. C’est plutôt une boisson gazeuse très sucrée au caramel écossais (la version «slush» est particulièrement décadente!). Pour les gros appétits, il est possible d’aller luncher au pub Three Broomsticks (Les Trois Balais), qui propose un menu aux saveurs américano-britanniques. Et pour rapporter à la maison, vous trouverez des grenouilles en chocolat, des fèves en gelée aux saveurs étranges et d’autres confiseries issues du monde des sorciers dans les boutiques du complexe.

Aller-retour à bord du Hogwarts Express
Moyen de transport emblématique de la saga, le train est bien évidemment présent à Orlando et mène les visiteurs de Hogsmeade à Diagon Alley – où on trouve la gare King’s Cross –, et vice-versa. Le trajet, qui dure quelques minutes, est animé par des projections. Au lieu de montrer le paysage routier d’Orlando, les fenêtres sont animées par de la vidéo. (Attention aux détraqueurs!) Et faire l’aller-retour dans la journée ne sera pas redondant, deux histoires différentes étant jouées dans les cabines.

Des montagnes russes décevantes
Les deux parcs de Harry Potter ne regorgent pas d’attractions à sensation, mais si The Forbidden Journey et The Escape from Gringotts révèlent leur part de magie, Flight of the Hippogriff ne vaut que quelques noises de bronze. Montée exclue, le parcours en descentes et en virages ne dure qu’une trentaine de secondes… À moins d’être muni d’un billet express, d’avoir de jeunes enfants que vous voulez initier aux sensations «fortes» ou de vouloir prouver que vous avez de meilleures habilités que Drago Malefoy en domptage de créatures mi-cheval, mi-aigle, vous pouvez vous en passer. Surtout si la file d’attente doit vous faire perdre des dizaines de minutes, voire plus d’une heure.

Nos journalistes ont été invités par les studios Universal.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *