Vacances

L’Écosse, au pays d’Harry Potter

L’Écosse, au pays d’Harry Potter
Photo: Mariève Lemelin/MétroLe viaduc de Glenfinnan

Si vous faites partie de ceux qui, à l’âge de 11 ans, ont attendu en vain leur lettre pour entrer à Poudlard, l’Écosse est la destination tout indiquée pour vos prochaines vacances.

Au sommet de son rocher escarpé, le château d’Édimbourg a assurément des airs de Poudlard. Cette ancienne forteresse est le lieu le plus achalandé de la ville, avec près de deux millions de visiteurs par année. Le château vaut le déplacement, autant pour ses expositions historiques que pour la vue imprenable qu’il offre sur la ville.

Viaduc de Glenfinnan
Monter à bord du Poudlard Express est possible grâce au Jacobite Steam Train, qui traverse le viaduc de Glenfinnan, celui-là même qu’Harry et Ron survolent en voiture après avoir manqué le départ du train dans le deuxième film (ou livre, si vous préférez). Plutôt que d’y monter, vous pouvez également vous rendre à l’un des points d’observation situés autour du viaduc afin d’y croquer de jolies photos. Surveillez l’horaire du train, car il n’y a que quelques passages par jour.

The Elephant House
C’est dans ce café tout à fait charmant que J. K. Rowling a rédigé une partie des premiers tomes de la saga. Avec de grandes fenêtres qui donnent sur le château d’Édimbourg, il y a lieu de penser que cet endroit était tout indiqué pour stimuler son inspiration. Les murs des toilettes, sans oublier le plafond, sont aujourd’hui couverts de messages laissés par les fans d’Harry Potter. Les délicieux gâteaux servis à ce café valent également le détour.

Parmi les autres endroits qui rappellent l’univers du célèbre sorcier, mentionnons l’université de Glasgow et, à Édimbourg, l’école Georges Heriot, là où les élèves se voient attribués à l’une des quatre maisons; le cimetière de Greyfriars avec ses tombes ayant inspiré quelques personnages, dont la professeure McGonagall et Tom Riddle; ainsi que la rue Victoria, avec ses allures de Chemin de Traverse.

Et bien que J. K. Rowling n’ait pas confirmé que la plupart de ces lieux ont été des sources d’inspiration pour ses romans, personne ne peut nier que leur aspect, en soi, fait rêver.

This slideshow requires JavaScript.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Dave Mong

    Merci un article intéressant et tout simplement beau.