Vacances

En amour avec l’Europe

En amour avec l’Europe

Je suis une éternelle amoureuse. Et une voyageuse. Cela va de soi, il me semble.

Chaque fois, je craque pour la beauté des choses simples. Chaque fois, j’ouvre mon cœur à de nouveaux endroits, qui ne remplacent jamais ceux que je connais déjà, mais qui au contraire, ajoutent à tout ce bonheur retenu au fond de moi.

La semaine dernière, je me suis éprise à nouveau de l’Europe, en regardant cette vidéo :

Pour moi, tout est dans ses routes pavées, ses paysages parfois vaguement semblables aux nôtres mais à la fois si différents, son architecture, sa créativité et son histoire. L’Europe, je l’aime d’amour depuis notre toute première rencontre, il y a presque quinze ans déjà…

Bien entendu, je ne la connais pas encore totalement. Cela n’arrivera probablement jamais. Mais je ne pourrais me passer de son Italie pleine de soleil, de l’excentricité de son Angleterre, de ses musées espagnols, de ses marchés de Noël alsaciens, de ses ruelles et de ses joyaux allemands, de sa douceur bruxelloise, de sa folie néerlandaise, de sa gastronomie, de son charme, de son odeur.

Je marchais dans les ruelles allemandes de Leipzig il y a à peine 48 heures, les mains dans les poches et le cœur léger. J’y ai rencontré de vieux et de nouveaux amis, de partout à travers le monde, ai partagé avec eux bien plus qu’une bière ou un simple café. Ensemble, nous formions, l’espace de quelques heures, de quelques jours, une nouvelle famille, unie par le bonheur parfait de se sentir chez soi, ailleurs.

Je rêve maintenant encore un peu plus de ce continent qui m’a déjà totalement conquise.

L’Europe, si loin mais si près à la fois, m’attirera toujours. Et lorsque je la quitte, j’en ai toujours pour des semaines à m’en remettre.

Ce sont ses champs au vert écossais qui me hantent, ses cathédrales belles comme ses printemps qui n’en finissent pas, son souffle chaud, ses étreintes dorées au cœur de la Provence ou de la Bretagne.

L’Europe fera toujours partie de moi, quoi qu’il advienne. Elle a fait de moi une amoureuse, une voyageuse et, j’ose croire, une personne meilleure.

Pourtant, en fait, d’elle, je n’en connais que si peu finalement.

Glober.tv