Lachine & Dorval
05:00 6 mars 2021 | mise à jour le: 8 mars 2021 à 07:55 temps de lecture: 4 minutes

Une tribune pour la réouverture des sports

Une tribune pour la réouverture des sports
Photo: FacebookLenny et Cody, 9 ans, demandent la réouverture des écoles de sports de combat.

La campagne «Sport ouvert aux jeunes» vise à offrir une tribune aux écoliers pour qu’ils puissent eux-mêmes exprimer leur désir et l’importance du retour à l’activité physique. L’initiative, coordonnée par l’Association des arts martiaux du Québec, débute alors que le gouvernement provincial annonce un déconfinement «progressif» dans le secteur du sport.

Le mouvement encourage les enfants et les ados à faire des vidéos sur les réseaux sociaux, à parler de leur discipline et à expliquer ce qu’ils leur manquent de pratiquer leur sport, explique le nouveau président de l’association, Samuel Guillet.

S’entrainer en groupe, l’aspect social et la santé physique et mentale sont toutes des raisons qui alimentent la campagne de sensibilisation.

«Pour un jeune, s’entrainer tout seul chez lui devant un écran, il n’y a rien de motivant ni d’entrainant à ça. Ça n’encourage pas les jeunes à se dépasser», affirme M. Guillet.

Malgré la pandémie, l’Association est d’avis que les organisations sportives, notamment les écoles d’arts martiaux, sont capables de mettre en place des protocoles diminuant les risques de contagion.

«On comprend qu’il y a des mesures sanitaires et on doit les respecter, mais on se rend compte qu’il y a un blocage surtout au niveau de la Santé publique qui refuse toujours l’ouverture de plusieurs sports», renchérit le président de l’association.

Une marche a eu lieu dimanche à l’Assemblée nationale du Québec afin d’encourager la relance du sport. L’événement a été organisé par Isaac Pépin, 16 ans, un élève-athlète du Séminaire Saint-François.

«Ces cris du cœur, je les entends et ce sont ces messages positifs que j’amène avec moi lorsque je discute avec la Santé publique à la recherche de solutions sécuritaires pour reprendre le sport» a écrit la ministre déléguée à l’Éducation et responsable du Loisir, du Sport et de la Condition féminine, Isabelle Charest de son compte Twitter.

Relâchement au parascolaire

La reprise des activités sportives parascolaires aura lieu le 15 mars, a annoncé la semaine dernière le premier ministre du Québec.

«Le sport, c’est important pour la santé mentale, mais on va tous convenir qu’il y a au moins certains sports où les rapprochements peuvent apporter une contagion, a prévenu François Legault. C’est plus facile dans les écoles d’avoir un cadre bien contrôlé.»

La présentation d’un plan de déconfinement «progressif» sera annoncé cette semaine. Ce plan pourrait avoir une portée plus globale pour tout le secteur du sport.

Témoignages de jeunes participants à la campagne

• «Je veux que les gyms ouvrent pour être plus fort pour battre le coronavirus.» -Jayden, 7 ans.

• «L’entrainement au combat c’est plate tout seul. Ouvrez nos écoles.» – Lenny, 9 ans

• «On aimerait ça jouer au hockey et pas juste aller au cinéma. On aimerait aussi des buts sur les patinoires extérieures.» – William, 11 ans

• «Les longues périodes d’arrêts comme ça peuvent s’avérer catastrophiques pour le développement d’un athlète.» – Dylane, 16 ans

• «On est tanné de boxer dans le vide. On veut retourner au gym et viser les Jeux olympiques.» – Rassim et Rostane, 16 ans

• «Je m’ennuie de m’entrainer avec mon équipe de taekwondo et de boxe, d’aller aux compétitions et d’assister aux galas de sports de combat, car c’est ma passion et mon mode de vie.» – Elinda, 15 ans

Articles similaires