Éducation
15:30 20 janvier 2021 | mise à jour le: 14 juin 2021 à 13:52 Temps de lecture: 4 minutes

À la découverte des richesses boréales avec les infusions ­Pilki

À la découverte des richesses boréales avec les infusions ­Pilki
Photo: Gracieuseté PilkiRoxane ­Valiquette a fondé ­Pilki en 2019. Aujourd’hui, l’entreprise d’infusions est en forte croissance et a plus que doublé son chiffre d’affaires.

Avec ses tisanes conçues à partir d’ingrédients sauvages et cueillis à la main, la fondatrice de ­Pilki, ­Roxane ­Valiquette, veut faire découvrir les richesses encore trop peu connues des plantes boréales.

Âgée de 22 ans, ­Roxane ­Valiquette a toujours été passionnée par la nature et par les plantes en général.

Avant même de démarrer son entreprise d’infusions, la jeune femme créait déjà ses tisanes à partir de thé du ­Labrador cueilli par son frère dans le nord du ­Québec. « ­Je les faisais ­moi-même parce que je n’avais pas accès aux ingrédients. Je ne savais pas où les cueillir ni où en acheter », se rappelle l’entrepreneure.

En 2018, alors qu’elle marchait dans une forêt de ­Rimouski, ­Roxane ­Valiquette a aperçu un plant de thé du ­Labrador. Elle a alors eu l’idée de se partir sa propre affaire. « J’ai eu un éclair, ­raconte-t-elle. Je me suis dit : il y a tellement de monde qui n’y a pas accès et il n’y a pas beaucoup de choix de saveurs. »

Une plante ancestrale

Mais le thé du ­Labrador, c’est quoi ? « C’est vraiment le pire nom parce que ce n’est pas du thé et ça ne vient pas du ­Labrador », explique d’emblée ­Roxane ­Valiquette. Contrairement à son nom, la plante ancestrale, qu’on retrouve partout au ­Canada et jusque dans le nord des ­États-Unis, ne contient ni théine ni de caféine.

Elle était d’abord utilisée par les peuples des ­Premières ­Nations pour soigner toutes sortes de maux. En effet, le thé du ­Labrador a des propriétés ­anti-inflammatoires, analgésiques, antibiotiques, antispasmodiques, antibactériennes, décongestives, antiseptiques et antitumorales.

D’ailleurs, le nom « pilki » signifie « ­Nouvelle terre » en langue abénaquise, explique ­Mme ­Valiquette. « ­On voulait faire un clin d’œil aux ­Premières ­Nations vu que ce sont eux qui utilisent ces plantes depuis des millénaires, ­dit-elle. On a choisi un mot qui voulait dire quelque chose pour nous, mais qui nous permettrait d’utiliser une autre langue. »

« ­Nouvelle terre » parce que, par le biais des ingrédients boréaux contenus dans ses tisanes artisanales, ­Roxane ­Valiquette veut faire « redécouvrir les richesses d’ici et les rendre accessibles de nouveau. »

« ­Quand on pense aux thés, on peut nommer plusieurs compagnies facilement. Par contre, quand on pense aux produits de la forêt boréale, en général, il n’y a rien qui nous vient en tête et je ne trouve pas ça normal. » – Roxanne ­Valiquette, fondatrice de ­Pilki

Création de recettes à infuser

Derrière chaque tisane ­Pilki se cachent beaucoup de recherches pour créer la recette parfaite, explique la résidante d’­Hochelaga-Maisonneuve.

Lorsqu’elle reçoit les plantes entières cueillies par un réseau québécois de cueilleurs professionnels, ­Roxane ­Valiquette les fait infuser et prend des tonnes de notes.

« J’ai mon cahier de notes de saveurs dans lequel j’écris la couleur, la saveur, etc. J’ai un registre de saveur pour chaque plante, ­explique-t-elle. Après, c’est vraiment des mathématiques dans ma tête. »

En effet, l’entrepreneure doit ensuite appliquer une véritable formule pour créer une nouvelle recette qui soit aussi savoureuse que rentable.

Démocratiser les plantes du ­Québec

La fondatrice de ­Pilki explique que les plantes du ­Québec sont en fait très difficiles à trouver. C’est pourquoi l’entreprise a ouvert cette année une section de vrac où il est possible de se procurer une bonne partie des plantes du ­Québec à l’unité. « Ça fait en sorte que les gens peuvent faire plein de projets, mentionne ­Roxane ­Valiquette. Ils peuvent assaisonner de la bière, cuisiner avec des épices, faire des huiles essentielles ou même créer leurs propres mélanges de tisane. Ça donne vraiment l’autonomie aux gens de faire ce qu’ils veulent. »

Les tisanes ­Pilki sont en vente dans plusieurs points de vente du ­Québec, dans d’autres provinces canadiennes et même aux ­États-Unis. Bientôt, elles seront disponibles dans les épiceries ­Metro.


Métro a goûté…

Notre journaliste a goûté les saveurs Églantier & pimbina ainsi que ­Aronia & aulne.

Il suffit d’infuser deux cuillères à thé pendant au moins une dizaine de minutes pour goûter les arômes naturels des ingrédients. Sans théine ni caféine, la tisane est relaxante, savoureuse.

Articles similaires