Vivre ensemble

Le racisme sportif au Québec

Photo: Gracieuseté

CHRONIQUE – Si je vous disais qu’il y a une équipe de sport qui a comme mascotte un énorme personnage caricatural autochtone stéréotypé de toutes les façons possibles. Que des coiffes en styromousse sont vendues aux publics et que lorsqu’un but est marqué, tous chantent en unisson la chanson du Tomahawk chop en faisant aller leur bras de haut en bas! Que les fans de l’équipe se déguisent en indien avec de fausses coiffes et des maquillages «de guerre».

Vous me diriez qu’ils sont fous ces Américains. Et vous aurez en partie raison, car les Braves d’Atlanta, ceux-là même qui ont gagné la série mondiale au Baseball cette année sont coupables de ces mêmes actions racistes et désuètes.

Mais, malheureusement, on n’y échappe pas non plus, car les actions décrites ci-haut sont celles des Cataractes de Shawinigan. Cette équipe de hockey de la ligue de hockey junior majeur de Québec, porte fièrement comme logo une tête d’autochtone avec une coiffe et encourage ses spectateurs à se moquer des Premières Nations sous prétexte de les honorer. Mais croyez-moi, aucun autochtone ne se sent valorisé par ces actions ridicules.

Comment est-ce qu’une équipe de hockey peut passer entre les mailles du filet depuis si longtemps? Je peux retracer des articles datant de plus de 15 ans qui dénoncent les Cataractes, mais pourquoi, alors, aucune action concrète ne fut posée? Pire encore, l’équipe a continué d’en rajouter avec une publicité controversée en 2015 où les joueurs de l’équipe se sont déguisés et ont peint leur face en guerrier autochtone…

Et ils ne sont pas les seuls au Québec à utiliser de tels symboles. Les Inouk de Granby, les Braves de Valleyfield et les Éperviers de Sorel ont soit un nom ou un logo inapproprié, voire raciste, et il est non seulement temps de remplacer tout ça, mais cela aurait dû être fait il y a plusieurs années déjà.

Partout en Amérique, les gens ont commencé à reconnaître les torts que posent les équipes qui propagent des stéréotypes sur les Premières Nations et qui permettent et même encouragent leurs fans à nous ridiculiser et nous déshumaniser.

Les Indians de Cleveland ont récemment changé leur nom pour les Braves de Cleveland et ils ont fait changer leur mascotte. Les R******* de Washington s’appellent maintenant l’équipe de Washington et ils ont enlevé leur logo de tête d’indien avec une coiffe. Les Braves ont fait disparaître le Tomahawk chop il y a quelques années, mais l’ont ramené cette année. La pression est énorme pour qu’elle disparaisse de nouveau et je suis convaincu que ce sera le cas.

Mais le président des Cataractes, Roger Lavergne, n’est malheureusement pas intéressé à ouvrir la question, car, pour lui, le débat est clos. Il préfère vivre dans le passé, un passé où l’on pouvait se moquer d’un peuple tout entier sans conséquence.

Les Cataractes et compagnie doivent emboîter le pas et arriver dans les années ’20 et pas celle de 1900.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet