Sports

Les États-Unis battent le Canada 5-4 au Mondial

United States' goaltender Keith Kinkaid saves during the group B match US vs Canada of the 2018 IIHF Ice Hockey World Championship at the Jyske Bank Boxen in Herning, Denmark, on May 4, 2018. / AFP PHOTO / Ritzau Scanpix / Henning Bagger / Denmark OUT Photo: AFP

HERNING, Danemark — Cam Atkinson a inscrit le but décisif en tirs de barrage et les États-Unis ont défait le Canada 5-4 en lever de rideau du Championnat mondial de hockey.

Atkinson a déjoué Darcy Kuemper lors de la sixième ronde de tirs de barrage. Il s’agissait de son deuxième but de la séance.

Le gardien Keith Kinkaid a confirmé la victoire des États-Unis en stoppant la tentative de Jordan Eberle.

«Ils ont bien joué, mais nous savons que nous pouvons mieux faire, a déclaré l’attaquant canadien Brayden Schenn. En fusillade, tout peut arriver. C’est moche de perdre le premier match, mais nous allons en tirer les leçons qui s’imposent. C’est un long tournoi.»

Le capitaine du Canada, Connor McDavid, était inadmissible après avoir écopé d’une pénalité avec 17 secondes à faire en prolongation.

«Ce n’est pas agréable de regarder votre équipe participer à une fusillade, surtout quand vous êtes un joueur offensif et que vous souhaiteriez y prendre part, a-t-il dit. J’ai trouvé que les gars ont fait du bon boulot.»

Pierre-Luc Dubois, Ryan O’Reilly, Anthony Beauvillier et Colton Parayko ont marqué pour le Canada en temps réglementaire.

Dylan Larkin a mené l’attaque des États-Unis avec un doublé. Anders Lee et Johnny Gaudreau ont complété.

Le Canada a forcé la tenue de la prolongation en comblant deux fois un retard d’un but. Il a d’ailleurs dominé 44-24 au chapitre des lancers.

Les Canadiens s’étaient pourtant forgé une avance de 2-0 au premier vingt, grâce aux buts de Dubois et O’Reilly. Mais les Américains ont respecté leur plan de match et ont pu trouver les failles dans le jeu de Kuemper, qui a semblé éprouver des ennuis avec les tirs du côté du bloqueur tout au long de la rencontre.

Lee a d’abord ramené les Américains à un but avec 6:01 à jouer en première à l’aide d’un tir haut du côté du côté du bloqueur, avant que Gaudreau et Larkin ne fassent 3-2 en deuxième.

Beauvillier a ramené tout le monde à la case départ avec une peu plus de deux minutes à faire à la deuxième, et les deux clubs se sont échangés deux buts — ceux de Larkin et de Parayko — en troisième.

«Je ne suis pas content d’avoir accordé quatre buts, a admis Kuemper. Je n’essayais que de faire ce que je pouvais pour demeurer dans le match et surtout, garder mon équipe dans le match. Ça s’est rendu aux tirs de barage. Nous n’étions qu’à un but de l’emporter. Ça aurait été une toute autre histoire.»

«J’ai trouvé qu’il avait perdu quelques rondelles qu’il aurait eu besoin de localiser, a pour sa part déclaré l’entraîneur Bill Peters au sujet de son gardien. Mais il a réalisé quelques arrêts sur de très bonnes occasions de marquer. Nous avons d’ailleurs accordé beaucoup trop de bonnes occasions à l’adversaire.»

Le Canada, qui évolue au sein du groupe B, disputera son prochain match dimanche, face à la Corée du Sud.

Plus tôt vendredi, dans un match du groupe A, Kirill Kaprizov a marqué deux buts et ajouté une mention d’aide pour mener la Russie vers une victoire facile de 7-0 contre la France, tandis que la Suède a vaincu le Bélarus 5-0.

Articles récents du même sujet