Sports

Wade et James ont apprécié le moment

Wade et James ont apprécié le moment
Photo: Lynne SladkyLynne Sladky / The Associated Press

LOS ANGELES — Dwyane Wade passera beaucoup de temps à Los Angeles quand il profitera de sa retraite, à compter de l’an prochain. Il y a déjà une résidence et la carrière d’actrice de sa conjointe profiterait sans aucun doute de ce que le couple passe plus de temps à Hollywood.

LeBron James vient tout juste de s’installer dans le sud de la Californie et il songe déjà aux différentes façons de meubler le temps de son ex-coéquipier, rival de longue date et grand ami.

«Je lui ai dit: ‘Personne n’aime s’entraîner seul’, a raconté James avec le sourire. Alors il pourra venir au Staples Center ou au complexe d’entraînement quand il voudra s’il veut s’entraîner. Il peut venir m’aider avec les jeunes joueurs aussi. Le fait qu’il sera là plus souvent me plaît.»

Wade a toujours 56 rencontres à disputer au cours de cette dernière campagne dans la NBA avec le Heat de Miami. Une importante étape a été franchie, lundi, quand il a affronté James pour la dernière fois dans la victoire de 108-105 des Lakers de Los Angeles.

Le résultat n’était pas ce qui importait aux deux joueurs. C’est plutôt l’occasion de se mesurer l’un à l’autre pour une toute dernière fois au cours de leurs carrières chronologiquement parallèles, mais souvent intimement liées.

«Je savais qu’à un moment dans ce match, ça allait me frapper de plein fouet. Que j’allais réaliser que c’était la dernière fois que nous nous affrontions, a indiqué Wade. C’est arrivé à la cloche finale. Nous nous sommes regardés et on s’est dit: ‘Ça a été bien plaisant tout ça! Quelle aventure!’ Et nous l’avons apprécié ensemble.»

James a terminé la rencontre avec 28 points, 12 aides et neuf rebonds. Wade a quant à lui réussi 15 points — tous en deuxième demie —, 10 aides et cinq rebonds.

Le meilleur moment a été quand James et Wade se retrouvés affectés à se couvrir l’un et l’autre, en fin de match. La défense a prévalu dans les deux cas, probablement parce qu’ils se connaissent assez pour neutraliser les forces de l’autre. Ils n’ont cessé de se pousser vers leur côté où ils sont le moins à l’aise, si bien que Wade a été forcé de prendre un tir de trois points d’une position qu’il aurait préféré éviter avec7,2 secondes à jouer. Il l’a raté.

Il était davantage à découvert quand il en avait précédemment raté un avec 22,5 secondes au cadran qui aurait placé le Heat en avance.

«J’avais besoin de ce panier, a-t-il dit en grimaçant. Je le voulais tellement, probablement trop. Ça aurait été mémorable. Mais c’était la dernière fois que j’affrontais ce gars, vous savez? À moins qu’on ne se retrouve en finale, c’était le summum pour moi cet affrontement face au plus grand. De jouer cette rencontre à L.A., je le remercie de nous avoir amené ici pour ce dernier acte.»

Cette victoire permet à James de terminer devant Wade avec une fiche de 16-15 au cours de leur carrière.

Les deux joueurs ont toutefois affirmé que ce sont les moments passés au sein de la même équipe qui ont le plus compté à leurs yeux. James et Wade ont gagné deux championnats de la NBA et quatre titres de l’Association Est consécutifs à Miami, en plus d’une médaille d’or olympique à Pékin.

Après le match, James et Wade ont échangé leurs camisoles.

«C’est la fin d’une histoire, a dit James. L’un des meilleurs films que vous pourriez voir. C’est difficile de mettre des mots sur ce que je ressens. Heureusement qu’ils ne quittent pas immédiatement ce soir. Nous pourrons manger ensemble.»