Sports

Antonio Brown critique Ben Roethlisberger et Mike Tomlin sur Twitter

PITTSBURGH — Le receveur des Steelers de Pittsburgh Antonio Brown a lavé son linge sale en public samedi, critiquant le leadership du quart Ben Roethlisberger et la manière dont il a été traité par l’entraîneur-chef Mike Tomlin lors du dernier match de la saison.

Brown a expliqué publiquement pour une première fois ce qui l’a mené à demander à être échangé, déversant son fiel par le biais de son compte Twitter, samedi.

Quand un utilisateur l’a questionné sur la nature de son conflit avec Roethlisberger, Brown a répondu: «ce n’est pas un conflit, mais une question de respect! De respect mutuel! Il croit qu’il peut critiquer tout le monde, incluant les entraîneurs. Les joueurs le savent, mais ne disent rien parce qu’ils ne veulent pas perdre leur emploi. C’est malsain».

Roethlisberger n’hésite pas à critiquer publiquement ses coéquipiers, un droit que le double champion du Super Bowl soutient avoir mérité. S’il a rarement critiqué Brown cette saison, Roethlisberger a néanmoins refusé de nommer Brown à une reprise quand il avait été questionné sur les avantages de pouvoir compter sur un receveur numéro un, nommant plutôt presque tous les autres receveurs de l’équipe.

Brown a aussi critiqué la manière dont Tomlin a géré sa situation pendant la dernière semaine de la saison. L’équipe avait renvoyé Brown à la maison deux jours avant le duel contre les Bengals de Cincinnati, lui ordonnant de se reposer et de subir des examens à un genou. Tomlin avait ensuite affirmé que Brown n’avait pas subi d’examens et n’avait pas eu de contact avec l’équipe jusqu’au matin de la rencontre, quand son agent, Drew Rosenhaus, avait rejoint Tomlin pour lui dire que Brown était prêt à jouer.

Brown s’était rendu au stade, mais les Steelers l’avaient laissé de côté. Il avait regardé la première demie à partir de la ligne de touche, mais avait rapidement quitté le stade après la victoire de 16-13 des Steelers. Malgré la victoire, les Steelers n’ont pas été en mesure de se qualifier pour les éliminatoires.

«Après que l’entraîneur eut dit à l’équipe que j’ai abandonné pour soigner des petites blessures, on m’a invité à regarder le match avec des gars qui pensent que je les ai abandonnés, a déclaré Brown via son compte Twitter. C’est inacceptable! Je passe pour le méchant et nous ratons les éliminatoires. Pensez-y un peu.»

Brown devrait rencontrer le président des Steelers, Art Rooney II, dans les prochains jours, mais les chances de réconciliation semblent minces.

The Associated Press