Sports

La LCF et ses joueurs échangent des propositions pour une deuxième journée

La LCF et ses joueurs échangent des propositions pour une deuxième journée
Photo: John Woods/La Presse canadienne

TORONTO — La Ligue canadienne de football et ses joueurs ont échangé de propositions non monétaires mardi, lors de la deuxième journée de discussions entre les deux parties concernant la convention collective.

La LCF et l’Association des joueurs ont conclu une première journée de négociations en s’échangeant des recommandations sur des questions telles que la présence des joueurs dans les comités de santé et de sécurité du circuit, la sécurité de ceux-ci, la réadaptation, l’arbitrage et les formations (y compris le ratio de joueurs).

Les deux parties ont convenu de se réunir lundi et mardi à Winnipeg avant de se rendre à Vancouver (les 25 et 26 mars), puis de revenir à Toronto (les 1er et 2 avril).

«Ce fut une réunion positive … un pas en avant, a déclaré Brian Ramsay, directeur exécutif de l’Association des joueurs. Je pense que c’est positif de pouvoir traverser le pays et d’être dans des villes où se trouvent nos équipes. C’est une bonne chose d’avoir ce genre de perspectives d’avenir. À l’heure actuelle, il faut discuter chacun de son côté et nous le ferons avec notre groupe. C’est positif parce que nous avons quelque chose sur quoi discuter maintenant.»

La convention collective actuelle expire en mai, avant le début du camp d’entraînement. Les matchs préparatoires de la saison 2019 doivent s’amorcer le 26 mai et la saison doit commencer le 13 juin.

Les deux parties se sont rencontrées environ six heures par jour.

«Tout le monde est revenu ensemble après une journée productive (lundi), présentant les bases d’une discussion, a mentionné le président du syndicat des joueurs, Jeff Keeping. Aujourd’hui, les deux parties ont échangé des propositions et ont eu des discussions enrichissantes. Les discussions ont été sérieuses et c’est positif. Les deux groupes sont intéressés par ce que nous tentons d’accomplir ici.»

Peu de temps après son entrée en fonction, le commissaire de la LCF, Randy Ambrosie, a commencé à se réunir régulièrement avec les responsables du syndicat des joueurs. Keeping a affirmé que ces séances avaient été bénéfiques au début du processus de négociation de la convention collective.

«C’est quelque chose qui fait honneur à la fois au commissaire et à ce que nous avons essayé de faire avec l’Association des joueurs, a dit Keeping. Ça ouvre la voie à la communication et au travail sur notre relation, de sorte que lorsque nous en arrivons au moment de négocier, nous reconnaissons tous les deux qu’il y a des problèmes pour lesquels nous sommes en accord ou en désaccord.»

Pour la deuxième journée consécutive, les représentants de la ligue n’ont pas parlé aux journalistes après la séance de négociations.

Bien que les pourparlers aient débuté sur une note positive, Keeping a fait savoir qu’il n’existait aucune date précise pour que les joueurs et la ligue commencent à parler d’argent.

«Aujourd’hui, nous partagions simplement des propositions et obtenions des éclaircissements, a-t-il exprimé. Mais nous comprenons que nous sommes confrontés à un manque de temps. C’est quelque chose sur laquelle nous nous sommes engagés à travailler et les propositions monétaires seront partagées en temps voulu, au fur et à mesure que nous travaillerons ensemble.»

Lorsque les discussions reprendront à Winnipeg, de nouveaux visages sont attendus du côté du groupe de négociation des joueurs. Les personnalités majeures – telles que le président Ken Georgetti, Ramsay, Keeping et d’autres membres exécutifs de l’Association des joueurs – resteront les mêmes, mais le groupe comprendra probablement différents représentants de joueurs.

Les joueurs John Bowman (Alouettes de Montréal), Bear Woods (Argonauts de Toronto) et Chad Rempel (Blue Bombers de Winnipeg) étaient présents pour les deux premiers jours de négociations.

Dan Ralph, La Presse canadienne