Sports

Les Mariners défont les Athletics 9-7 à Tokyo

Les Mariners défont les Athletics 9-7 à Tokyo
Seattle Mariners center fielder Mitch Haniger jumps to catch a fly ball hit by Oakland Athletics' Stephen Piscotty in the seventh inning of Game 1 of their Major League opening series baseball game at Tokyo Dome in Tokyo, Wednesday, March 20, 2019. (AP Photo/Toru Takahashi)

TOKYO — Ichiro Suzuki a obtenu l’ovation la plus bruyante à son retour au Japon, Domingo Santana a réussi un grand chelem déterminant et les Mariners de Seattle ont arraché une courte victoire de 9-7 aux Athletics d’Oakland, mercredi, en lever de rideau de la saison dans les Ligues majeures de baseball.

Le match d’ouverture de la saison présenté au Tokyo Dome est le plus hâtif de l’histoire du Baseball majeur — il a été présenté à l’occasion du dernier jour de l’hiver.

Un an après que le frappeur des Cubs de Chicago Ian Happ ait frappé la longue balle sur le premier lancer de la saison, la balle a de nouveau voyagé mercredi.

La foule de 45 787 spectateurs n’avait d’yeux que pour le favori local, Ichiro. À 45 ans, il est devenu le deuxième plus vieux joueur de position à prendre part à un match d’ouverture, passant à quelques mois seulement de surpasser la marque établie par Julio Franco avec les Braves d’Atlanta en 2004.

Le Japonais, qui frappait au neuvième rang et qui évoluait au champ droit, a soulevé un ballon de routine et soutiré un but sur balles. Après être retourné à sa position au champ extérieur en quatrième manche, il a été retiré de la rencontre sous les acclamations de la foule. Ses coéquipiers des Mariners se sont d’ailleurs réunis pour lui offrir l’accolade, à l’avant-champ.

«Les spectateurs au Japon ne sont pas habitués à ce genre de démonstration de la part de coéquipiers, mais c’est assez fréquent dans les Ligues majeures», a noté Ichiro.

Le gérant des Mariners Scott Servais a confié qu’Ichiro jouera lors du dernier match de cette série jeudi, mais n’a offert aucune garantie quant à la possibilité qu’il soit de la formation partante.

«Nous voulons de toute évidence lui offrir l’opportunité de jouer, mais nous voulons aussi que d’autres joueurs puissent participer à cette rencontre, a mentionné Servais. Je suis conscient que tout le monde veut le voir disputer neuf manches.  Nous tentons d’agir dans le meilleur intérêt de l’équipe, et Ichiro comprend ça.»

Ce devrait être sa dernière présence dans les Ligues majeures, après qu’il ait entamé sa carrière dans son pays natal en 1992 à l’âge de 18 ans. Il avait cessé de jouer en mai dernier afin d’accepter un poste de conseiller spécial chez les Mariners — après avoir totalisé 4367 coups sûrs de chaque côté de l’océan pacifique —, et il a connu sa part d’ennuis au camp d’entraînement cette saison.

Santana, l’un des nouveaux joueurs des Mariners cette saison, a connu beaucoup plus de succès à la plaque. Son grand chelem au champ opposé a couronné une poussée de cinq points en troisième manche qui portait la marque à 5-2, puis la claque de Beckham en cinquième a creusé l’écart à 9-4.

Tim Beckham a aussi frappé un circuit, alors que de nouveaux visages s’illustraient chez les Mariners. Khris Davis, qui a dominé les Ligues majeures avec 48 longues balles la saison dernière, Stephen Piscotty et Matt Chapman ont tous cogné des coups de quatre buts pour les Athletics.

«C’était merveilleux. C’était une foule très agréable. Même le spectacle d’avant-match a été intéressant. Tout le monde a passé du bon temps», a résumé le gérant des Athletics Bob Melvin.

Les Mariners ont donc signé une 12e victoire en 15 matchs d’ouverture. Ils avaient aussi battu les Athletics en 2012, soit lors du dernier match d’ouverture du Baseball majeur à être présenté au Japon.

Le partant Marco Gonzales (1-0) a accordé trois points mérités et sept coups sûrs en six manches de travail pour les Mariners. L’as Felix Hernandez avait été le lanceur partant des 10 derniers matchs d’ouverture des Mariners.

Hunter Strickland a été irréprochable au monticule en neuvième manche et il a signé son premier sauvetage de la campagne.

Mike Fiers (0-1), qui a effectué son premier départ dans un match d’ouverture à l’âge de 33 ans, a été malmené pendant trois manches.

Stephen Wade, The Associated Press