Sports

Curling féminin: le Canada en position précaire après une autre défaite

Curling féminin: le Canada en position précaire après une autre défaite
Photo: Getty

SILKEBORG, Danemark — Pour la première fois en 20 ans, le Canada ne sera pas du groupe des pays inclus dans le volet éliminatoire du Championnat du monde de curling féminin.

L’équipe de la skip Chelsea Carey a été officiellement exclue à la suite de l’avant-dernière session du tournoi lorsque le Japon a défait la Chine et que l’Allemagne a perdu contre la Finlande vendredi à Silkeborg, au Danemark.

Ces résultats ont mis fin aux derniers espoirs du Canada (6-6) de se hisser au sixième rang à l’issue du tournoi préliminaire, le dernier donnant accès aux éliminatoires.

Le Canada a terminé son parcours avec une victoire de 5-3 contre la Danoise Madeleine Dupont. Les représentantes de l’unifolié, les États-Unis et le Japon ont montré un dossier de 6-6, mais les Japonaises ont passé au tour suivant en raison des bris d’égalité.

«Évidemment, nous sommes déçues du résultat et de ne pas participer aux éliminatoires, a mentionné Carey, qui était également la capitaine du Canada en 2016, mais avec une équipe différente. Nous avons accompli plusieurs belles choses, mais ça n’a pas tourné en notre faveur. Je suis fière de mes coéquipières, car c’était leur première participation à cet événement, mais elles sont restées incroyablement calmes.»

Le Canada espérait récolter un troisième titre d’affilée au Championnat du monde féminin, après les triomphes de Rachel Homan en 2017 et de Jennifer Jones en 2018.

Les chances de l’équipe canadienne de participer aux éliminatoires avaient à toutes fins pratiques disparu à la suite d’une défaite de 5-3 contre la Suède vendredi matin.

Lors de ce match contre Anna Hasselborg, la championne olympique en titre, deux tirs ratés ont coulé Carey et ses coéquipières Sarah Wilkes, Dana Ferguson et Rachel Brown.

Au septième bout, alors que le Canada menait 2-1, une tentative de sortie de la part de Ferguson a légèrement frotté une pierre servant de garde, permettant aux Suédoises de marquer deux points et de prendre l’avance.

En huitième manche, le frappé-roulé de Carey s’est arrêté un peu trop loin pour marquer un point, forçant ensuite la skip canadienne à effectuer un placement bon pour un point au lieu de deux.

«Nous avons appris beaucoup de choses, a affirmé Wilkes. C’est une longue semaine, avec un nombre similaire de match comme au Tournoi des Coeurs, mais c’est tellement différent. C’est un honneur de porter les couleurs du Canada, mais c’est une lourde tâche aussi. Nous savons ce que ça représente et c’est une occasion d’apprendre pour les années à venir.»

La Suède a ajouté deux points au neuvième bout pour s’assurer de terminer au premier rang du volet préliminaire.

Il faut remonter à 1999 pour noter la dernière fois que le Canada n’a pas accédé à la ronde éliminatoire. Colleen Jones (4-5) s’était retrouvée dans une triple égalité pour le cinquième rang, à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Les séries se mettront en branle samedi et la ronde des médailles aura lieu dimanche.

La Presse canadienne