Sports

La grande vedette de l’UFC Conor McGregor annonce sa retraite sur Twitter

La grande vedette de l’UFC Conor McGregor annonce sa retraite sur Twitter
FILE - In this Oct. 6, 2018, file photo, Conor McGregor walks in the cage before fighting Khabib Nurmagomedov in a lightweight title mixed martial arts bout at UFC 229 in Las Vegas. Superstar UFC fighter McGregor has announced on social media that he is retiring from mixed martial arts. McGregor’s verified Twitter account had a post early Tuesday, March 26, 2019, that said the former featherweight and lightweight UFC champion was making a “quick announcement.” (AP Photo/John Locher, File)

LOS ANGELES — La grande vedette de l’UFC, Conor McGregor, a annoncé sa retraite sur les réseaux sociaux tard lundi soir, mettant brusquement fin à sa remarquable carrière de combattant.

Dans un gazouillis publié sur son compte Twitter officiel, l’ancien champion des poids plumes et des poids légers de l’UFC a déclaré: «J’ai décidé de prendre ma retraite du sport, connu aujourd’hui comme les ‘Arts martiaux mixtes’.»

Dans le même message, il souhaite bonne chance à ses «anciens collègues qui poursuivent la compétition» et ajoute qu’il «se joindrait à mes anciens partenaires déjà à la retraite dans cette aventure. Santé à vous les gars!»

Une allusion probable au whiskey Proper Twelve, l’entreprise du loquace Irlandais.

Le président de l’UFC, Dana White, a déclaré dans un message texte à l’Associated Press que l’annonce de McGregor «est sensée».

«Il a l’argent pour prendre sa retraite, a ajouté White. Si j’étais à sa place, je prendrais aussi ma retraite. Il se retire comme combattant. Pas du travail. Le whiskey le tiendra occupé, et je suis sûr qu’il a d’autres choses sur lesquelles il travaille. Il a été tellement divertissant à regarder! Il a accompli des choses incroyables dans ce sport. Je suis tellement heureux pour lui et je suis impatient de le voir réussir aussi bien en dehors de l’octogone que lorsqu’il y était.»

Au lendemain de cette annonce, le New York Times a révélé, mardi, que McGregor fait l’objet d’une enquête en Irlande après avoir été accusé par une femme d’agression sexuelle en décembre, selon quatre personnes proches de l’enquête.

Selon le protocole habituel dans les enquêtes pénales en Irlande et dans une grande partie de l’Europe, où une accusation formelle ne fait pas nécessairement suite à une arrestation, McGregor a été appréhendé en janvier, interrogé par les forces de l’ordre et libéré dans l’attente d’une nouvelle enquête, selon les mêmes personnes.

Les allégations n’ont pas été prouvées et le fait qu’une enquête soit en cours ne signifie pas que McGregor est coupable d’un crime.

Les médias irlandais avaient rapporté l’affaire pour la première fois à la fin de l’année dernière, mais sans nommer McGregor. La législation irlandaise interdit aux médias d’identifier les personnes accusées de viol, à moins qu’elles ne soient condamnées, ce qui n’est pas arrivé dans cette affaire.

Fin de carrière tumultueuse

McGregor, âgé de 30 ans, est le combattant le plus célèbre de son sport, mais il n’a pas gagné de combat depuis novembre 2016, lorsqu’il a vaincu Eddie Alvarez pour devenir le premier combattant de l’UFC à détenir simultanément des ceintures de champion dans deux divisions.

Son seul combat en 2017 a été une défaite contre le boxeur Floyd Mayweather dans le cadre de l’événement le plus lucratif de l’histoire de la boxe. Il est finalement retourné dans l’octogone de l’UFC en octobre dernier, mais a perdu son combat pour le titre face à Khabib Nurmagomedov par soumission au quatrième round.

McGregor était censé se battre plus tard cette année. Quelques heures avant d’annoncer sa retraite, McGregor est apparu à New York dans «The Tonight Show» avec Jimmy Fallon et a affirmé qu’il était en train de négocier un combat probable en juillet au UFC 239 de Las Vegas.

«Je n’ai pas nécessairement besoin de me battre, a déclaré McGregor. J’ai ce qu’il faut pour vivre. Ma famille est à l’aise. Nous sommes bien, mais je suis impatient de me battre, alors nous verrons ce qui se passera.»

McGregor n’en est pas à la première annonce de sa retraite. Il l’avait fait sur Twitter en avril 2016 lors d’un différend avec l’UFC concernant la promotion d’un combat proposé. Il est revenu sur sa décision deux jours plus tard et s’est battu en août 2016, prenant sa revanche sur Nate Diaz.

White croit que cette retraite est bien réelle alors que McGregor a eu beaucoup de démêlés en dehors de la cage récemment.

En avril 2018, McGregor a été accusé de voies de fait et de méfait après avoir attaqué un autobus transportant des combattants de l’UFC devant le Barclays Arena à Brooklyn. Il voulait ainsi se venger d’un affront d’un de ses coéquipiers et il n’a finalement pas contesté l’accusation de désordre public.

Plus tôt ce mois-ci, McGregor a de nouveau été arrêté à Miami Beach pour avoir volé le téléphone de quelqu’un qui tentait de prendre sa photo, ont annoncé les autorités. McGregor a été accusé de vol qualifié et de méfait criminel, mais son avocat a qualifié l’altercation de mineure.

McGregor a également été suspendu de la compétition MMA pendant six mois et condamné à une amende de 50 000 $ US pour son rôle dans une bagarre initiée par Nurmagomedov immédiatement après leur combat en octobre dernier.

Si c’est définitif cette fois, la retraite de McGregor met fin à une remarquable ascension de l’ancien plombier de Dublin, qui est devenu la plus grande vedette en MMA avec ses poings et son sens de l’autopromotion. Il a remporté 15 combats consécutifs au cours de son ascension, dont un spectaculaire K.-O. en 13 secondes contre Jose Aldo pour enlever le titre des poids plume en décembre 2015.

Greg Beacham, The Associated Press