Sports

NFL: un essai d’un an où l’obstruction fera l’objet de révisions vidéo

NFL: un essai d’un an où l’obstruction fera l’objet de révisions vidéo
FILE - In this Oct. 30, 2016, file photo, New England Patriots' Tom Brady (12), Rob Gronkowski (87) and James Develin (46) head back to the sideline after LeGarrette Blount scored a touchdown during the second half of the team's NFL football game against the Buffalo Bills in Orchard Park, N.Y. Gronkowski says he is retiring from the NFL after nine seasons. Gronkowski announced his decision via a post on Instagram Sunday, March 24, 2019, saying that a few months shy of this 30th birthday “its time to move forward and move forward with a big smile.” (AP Photo/Bill Wippert, File)

PHÉNIX — L’obstruction, qu’elle soit signalée où non par les arbitres, pourra faire l’objet d’une demande de révision vidéo dans la NFL, la saison prochaine.

Les entraîneurs auront le privilège de faire une telle demande.

Les propriétaires de la NFL ont voté en faveur d’un essai d’un an de cette mesure, mardi.

Les entraîneurs restent limités à deux demandes par rencontre.

Dans les deux dernières minutes d’une demie ou pendant la totalité de la prolongation, l’arbitre attitré aux reprises peut ordonner une révision concernant de l’obstruction en attaque ou en défense.

Le changement survient quelques mois après une faute évidente que les officiels ont laissé passer lors du match de championnat de la Nationale – une séquence qui a favorisé les Rams, au détriment des Saints.

Plus tôt mardi, les propriétaires ont rejeté une proposition visant à remplacer le botté court par un jeu issu d’une mêlée.

Ils ont aussi mis de côté une suggestion voulant que chaque équipe ait une possession en prolongation, peu importe ce qui arrive lors de la première montée.

Les propriétaires ont examiné la possibilité d’avoir plus souvent recours aux reprises, mais ils ont refusé d’essayer pour un an un quatrième essai et 15 verges, de la ligne de 35 de l’attaque. Un tel jeu aurait remplacé le botté court, perçu comme étant dangereux.

Le comité de compétition s’était prononcé sept contre un en faveur d’un essai d’un an.

Par ailleurs, plusieurs clubs militent en faveur de modifier les règles de la prolongation. En janvier, le match de championnat de l’Américaine s’est soldé à l’avantage des Patriots, sans que l’adversaire puisse toucher au ballon. La Nouvelle-Angleterre avait remporté le tirage au sort.

Un touché scelle le résultat, tandis qu’un placement donne la chance à l’autre équipe de répliquer. Un placement de leur part prolonge le débat.

Les propriétaires comptent aborder de nouveau la prolongation lors d’une réunion en mai.

Barry Wilner, The Associated Press