Sports

Mick Schumacher sait qu’il pourra gérer la pression des prochains jours

Mick Schumacher sait qu’il pourra gérer la pression des prochains jours
Formula 2 driver Mick Schumacher answers to reporters during a press conference at the Formula One Bahrain International Circuit in Sakhir, Bahrain, Thursday, March 28, 2019. It promises to be a whirlwind few days for the son of Formula One great Michael Schumacher, as he makes his F2 debut this weekend and then drives in his first F1 test for Ferrari on Tuesday. (AP Photo/Luca Bruno)

SAKHIR, Bahreïn — Mick Schumacher n’est pas anxieux à l’idée de se retrouver sous les réflecteurs dans le désert du Bahreïn.

Les prochains jours seront intenses pour le pilote âgé de 20 ans, qui est le fils du légendaire pilote de F1 Michael Schumacher. Il prendra part à sa première course avec l’équipe Prema en F2 ce week-end, avant de se retrouver au volant d’une Ferrari lors de ses premiers essais en F1 mardi prochain.

Son père a remporté cinq de ses sept titres en F1 avec la ‘Scuderia’, entre 2000 et 2004. Il est également le détenteur du record avec 91 victoires en carrière en F1.

Dans les paddocks, à l’aube des premiers essais libres du Grand Prix de F1 du Bahreïn, le Québécois Lance Stroll a d’ailleurs tenu à rappeler l’importance que Michael Schumacher avait eue sur sa propre carrière de pilote.

«Il a été mon idole, mon modèle, mon inspiration pour devenir pilote de F1», a-t-il déclaré jeudi.

Lorsqu’un journaliste lui a demandé si la présence en piste de Mick Schumacher lors des essais de F1 la semaine prochaine le faisait se sentir vieux, Stroll n’a pu retenir un petit ricanement.

«Ouais… Il faudrait que quelqu’un répare l’horloge», a-t-il dit. 

Quant à Mick Schumacher, il a déclaré qu’il avait «totalement confiance» en sa capacité à gérer la pression.

Son père, Michael, avait d’ailleurs fait de ce trait de caractère une marque de commerce.

Alonso de retour au volant d’une McLaren

Par ailleurs, quelques mois seulement après avoir quitté la F1, Fernando Alonso sera de retour au volant d’une voiture McLaren pendant les essais qui s’étaleront sur deux jours au Bahreïn la semaine prochaine.

L’Espagnol, qui a été nommé ambassadeur de l’équipe McLaren pendant les essais hivernaux, a appris qu’il sera en piste mardi et mercredi.

Il pilotera la voiture MCL34, mais son programme sera supervisé par le manufacturier de pneus Pirelli, dans le cadre d’une entente de développement de ses produits en partenariat avec l’équipe britannique.

Alonso tournera toute la journée, mardi, avant de partager son temps en piste avec son compatriote Carlos Sainz mercredi.

— Avec L’Associated Press

La Presse canadienne