Sports

Les Indians passent près d’un match sans point ni coup sûr; Toronto battu 4-1

Les Indians passent près d’un match sans point ni coup sûr; Toronto battu 4-1
Photo: AP Photo/Tony DejakLe lanceur des Indians de Cleveland Trevor Bauer.

CLEVELAND — Les Indians de Cleveland sont passés près de réussir un match sans point ni coup sûr à trois lanceurs, jeudi, devant finalement se contenter d’un gain de 4-1 face aux Blue Jays de Toronto.

Trevor Bauer n’a pas donné de coup sûr en sept manches. Il a retiré huit frappeurs au bâton et a permis six buts sur balles, totalisant 117 tirs.

Jon Edwards l’a remplacé pour amorcer la huitième. Il a obtenu deux retraits et a donné deux buts sur balles. Brad Hand a ensuite disposé de Lourdes Gurriel fils sur une chandelle.

De retour au monticule en neuvième, Hand a permis un simple au champ centre à Freddy Galvis, le premier frappeur de la manche.

Alen Hanson a aussi frappé en lieu sûr. Hand a disposé de Brandon Drury sur des prises, mais Teoscar Hernandez a poussé Galvis au marbre avec un double.

Randal Grichuk a été retiré au bâton, puis Rowdy Tellez a subi le même sort. Hand obtenait ainsi un troisième sauvetage.

Après le match, Bauer a mentionné que le gérant Terry Francona avait posé le bon geste en le retirant, vu le nombre de lancers.

«C’était la bonne décision», a dit Bauer.

«Je ne voulais pas le faire, a dit Francona. Ça me rongeait, mais j’ai trop à coeur son bien-être et celui de l’organisation. C’est mon devoir, même quand ce n’est pas l’option qui plait.»

Les Indians n’ont pas réussi de match sans point ni coup sûr depuis le match parfait de Len Barker en 1981, face aux Blue Jays.

Samedi dernier, Bauer (1-0) a limité les Twins du Minnesota à un point et un coup sûr en sept manches, à son premier départ de la saison.

Le droitier de 28 ans a fait partie des étoiles de l’Américaine en 2018, montrant une fiche de 12-6 et une moyenne de 2,21. Son dossier à la maison est 33-20.

Le premier but Carlos Santana a privé Socrates Brito d’un coup sûr en cinquième, plongeant pour capter un roulant avant de toucher au coussin, pour ainsi mettre fin à la demi-manche.

Santana, qui aura 33 ans lundi, a aussi fait sa part à l’attaque. En quatrième, il a cogné un simple et a plus tard marqué sur un ballon sacrifice de Roberto Perez.

Il inscrivait un point dans un troisième match d’affilée.

Il y avait officiellement 10 375 personnes au Progressive Field. Le stade a par ailleurs été inauguré il y a 25 ans, le 4 avril 1994.

Les Blue Jays étaient privés du premier but Justin Smoak, qui souffrait de raideurs au cou.

Aaron Sanchez (1-1) a alloué deux points et cinq coups sûrs en six manches.

The Associated Press