Sports

Le Lightning est impatient d’amorcer les séries contre les Blue Jackets

Le Lightning est impatient d’amorcer les séries contre les Blue Jackets
Photo: AP Photo/Jeffrey T. BarnesLe gardien étoile Sergei Bobrovsky pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

TAMPA, Fla. — Plus de 10 ans d’une carrière exceptionnelle et Steven Stamkos est toujours en quête de sa première conquête de la coupe Stanley.

Le capitaine du Lightning de Tampa Bay est devenu le meilleur buteur de l’histoire de la concession cette saison, aidant la meilleure équipe de la LNH à égaler le record des Red Wings de Detroit de 1995-96 avec une saison de 62 victoires.

S’assurer le trophée des présidents n’aura pas beaucoup de sens, toutefois, si le Lightning ne peut gagner 16 autres matchs en séries éliminatoires et s’assurer la coupe Stanley pour la première fois depuis 2004.

N’essayez toutefois pas de les convaincre de s’engager dans la discussion «la coupe ou rien» lorsqu’ils entameront leur série du première ronde contre les Blue Jackets de Columbus à domicile, mercredi soir.

«Tout le monde aime parler de la coupe Stanley ou rien. Nous nous concentrons sur les Blue Jackets de Columbus. Nous ne sommes pas focalisés sur ça, a répliqué Stamkos. Nous avons un travail à faire contre une très bonne équipe de hockey.»

Néanmoins, après s’être qualifié pour les finales de l’Association Est lors de trois des quatre dernières saisons, mais participé à une seule finale de la Coupe Stanley en 2015, le Lightning a connu une saison où l’équipe a vu Nikita Kucherov remporter le championnat des marqueurs et le gardien Andrei Vasilevskiy mener la ligue pour les victoires. Mais à la fin, on se souviendra surtout de ce qui se passe pendant les séries éliminatoires. Après tout, les Red Wings de 1995-1996 ont perdu la finale d’association contre l’éventuel champion de la coupe Stanley, l’Avalanche du Colorado.

«Soixante-deux victoires ne garantissent pas que nous allons passer à travers, a déclaré l’entraîneur Jon Cooper du Lightning. Soixante-deux victoires font que nous nous sentons très bien dans notre peau, que nous sommes capables de jouer à un haut niveau. Mais pendant les séries éliminatoires, il y a l’état de santé, les confrontations, il y a tellement de choses différentes qui entrent en jeu. Mais sommes-nous prêts pour ce moment? Nous estimons que oui. Qu’arrivera-t-il à partir de maintenant, c’est la partie de l’histoire qui reste à écrire.»

Les Blue Jackets, qui ont amélioré la formation à la date limite des échanges avec l’ajout de Matt Duchene, sont dirigés par John Tortorella, qui a mené le Lightning à la coupe Stanley il y a 15 ans.

Ils ont remporté sept de leurs dix dernières rencontres pour obtenir la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires dans l’Est.

«Je pense simplement que notre équipe a trouvé la solution. Nous en avons parlé toute l’année, a résumé Tortorella.

«Nous avons connu des hauts et des bas tout au long de l’année, mais nous avons tout de même trouvé le moyen d’amasser 98 points et d’obtenir notre place en séries, a déclaré Tortorella. Nous nous sentons vraiment bien dans notre peau. C’est difficile de faire les séries, alors nous nous sentons très privilégiés et nous attendons avec impatience cette opportunité.»

Le Lightning a balayé la série 3-0 contre les Blue Jackets en saison régulière.

Fred Goodall, The Associated Press