Sports

Craig Smith procure une victoire de 2-1 aux Predators et égale la série

Craig Smith procure une victoire de 2-1 aux Predators et égale la série
Dallas Stars goaltender Ben Bishop takes refuge in the net as players fight during the first period in Game 2 of an NHL hockey first-round playoff series against the Nashville Predators, Saturday, April 13, 2019, in Nashville, Tenn. (AP Photo/Mark Humphrey)

NASHVILLE — Craig Smith a joué les héros en prolongation et les Predators de Nashville ont signé une importante victoire de 2-1 contre les Stars de Dallas, samedi soir, devant leurs partisans.

Le long de la bande, l’attaquant des Predators Calle Jarnkrok a glissé la rondelle à son coéquipier Mattias Ekholm, installé à la pointe gauche. Ce dernier a décoché un violent tir qui a touché le défenseur des Stars Roman Polak près du visage et le disque est tombé aux pieds de Smith, qui a dégainé rapidement pour faire scintiller la lumière rouge.

«Tu as besoin de joueurs qui élèvent leur jeu d’un cran quand tu perds dans la série et qu’un match se rend en prolongation, a affirmé l’entraîneur-chef des Predators, Peter Laviolette. Nous avions besoin de tous les joueurs et de cette victoire. C’était très bon pour Craig.»

Il s’agissait du premier but en carrière de Smith lorsqu’un match de séries se retrouve en prolongation, mais d’un troisième but vainqueur en carrière en séries, ce qui égale un sommet dans l’histoire des Predators.

«C’était une réaction retardée, a exprimé Smith. Je crois que Polak a fait tomber la rondelle et elle est apparue sur la lame de mon bâton. Je ne sais pas comment elle a pu se faufiler, mais je voulais mettre mon bâton sur le disque et créer de la circulation.»

Cette victoire permet aux Predators de créer l’égalité 1-1 dans cette série de premier tour de l’Association Ouest. La série se transporte maintenant à Dallas et le troisième duel se tiendra lundi soir.

Rocco Grimaldi, avec son premier but en carrière en séries, a enfilé l’aiguille pour la formation de Nashville. Pekka Rinne a repoussé 22 des 23 lancers dirigés vers lui.

Jamie Benn a ouvert la marque pour les Stars, qui ont vu le gardien Ben Bishop réaliser 40 arrêts.

«Nous savions que nous affronter les Predators à leur plus haut niveau et ce fut le cas, a observé l’entraîneur-chef des Stars, Jim Montgomery. Ils formaient la meilleure équipe ce soir et si ça n’avait pas été de Ben, il n’y aurait pas eu de prolongation. Nous devons rebondir et nous le ferons. Nous devrons être meilleurs.»

Encore une fois transportés par leurs bruyants partisans, les Predators ont ouvert la machine en première période, mais Bishop n’a rien donné. Le gardien a été parfait devant 16 tirs et il s’est notamment dressé devant P.K. Subban, Kyle Turris et Ryan Johansen.

Les Stars ont mis plus de six minutes avant de décocher un lancer sur le filet de Rinne et ils n’ont pas été crédités d’un tir  lors des cinq dernières minutes du premier engagement. Ce sont toutefois eux qui se sont inscrits au pointage en premier.

Il n’y avait même pas deux minutes d’écoulées à la période médiane quand Benn a fait bouger les cordages. Le capitaine des Stars a frappé au vol une passe de Tyler Seguin, quelques secondes après que l’échec avant efficace d’Alexander Radulov eut forcé Ekholm à commettre un revirement.

La troupe de Nashville n’a cependant pas mis de temps avant d’assurer la réplique. Austin Watson a fait du bon travail derrière le filet, en étant physique aux dépens du défenseur Taylor Fedun, et il a refilé le disque devant. Grimaldi, du haut de ses cinq pieds six pouces, a échappé à la couverture des Stars pour loger la rondelle par-dessus la mitaine de Bishop.

Même s’il a été moins testé que Bishop dans la rencontre, Rinne a effectué quelques arrêts importants. Il a notamment réservé son plus beau à Seguin, en début de troisième vingt. Le grand Finlandais s’est déplacé latéralement de droite à gauche pour frustrer l’attaquant des Stars.

Dès les premiers instants de la prolongation, Viktor Arvidsson a donné la frousse aux hommes de Jim Montgomery en revenant devant le filet de Bishop, mais le gardien a bloqué son tir bas avant de voir la rondelle effleurer le poteau à sa gauche.

La Presse canadienne