Sports

Les Bruins l’emportent 6-4 et égalent à 2-2 leur série face aux Maple Leafs

Les Bruins l’emportent 6-4 et égalent à 2-2 leur série face aux Maple Leafs
Boston Bruins right wing David Pastrnak (88) scores on Toronto Maple Leafs goaltender Frederik Andersen (31) during second period NHL playoff hockey action in Toronto on Wednesday, April 17, 2019. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

TORONTO — David Pastrnak a marqué deux buts rapides, Brad Marchand a accumulé un but et deux aides et les Bruins de Boston ont résisté à la tentative de remontée des Maple Leafs de Toronto pour l’emporter 6-4, mercredi, et égaler leur série quart de finale de l’Association de l’Est à deux victoires de chaque côté.

Charlie McAvoy, avec un but et une aide, Zdeno Chara et Joakim Nordstrom, dans un filet désert, ont généré le reste de l’offensive des Bruins. Tuukka Rask a effectué 38 arrêts.

Auston Matthews a réussi un doublé, tandis que Zach Hyman et Travis Dermott ont aussi fait bouger les cordages pour les Maple Leafs. Morgan Rielly a récolté deux aides et Frederik Andersen a repoussé 25 tirs.

«Je trouve que nous avions une belle énergie, a dit l’entraîneur-chef des Leafs, Mike Babcock. Mais je ne crois pas que notre tête était toujours à la bonne place. Nous avons commis des revirements, fait deux grosses erreurs en infériorité numérique.

«Nous nous sommes un peu tirés dans le pied.»

Le match no 5 aura lieu vendredi à Boston.

Les Maple Leafs ont effacé un retard de 2-0, mais Pastrnak a vite relancé les Bruins à 3:16 du deuxième vingt, déviant une passe de Marchand dans l’objectif.

Les Bruins ont ensuite obtenu un avantage numérique quand Matthews a été puni pour rudesse et Marchand a mis la table pour Pastrnak avec une passe du revers. Il s’agissait pour Pastrnak d’un deuxième but en 1:35 de jeu, et du deuxième but des Bruins en avantage numérique.

«Ce n’est pas un endroit où il est facile de gagner, a dit Pastrnak. C’est une grande victoire.»

Avant le début de la série, Pastrnak avait accumulé 27 points à ses 15 derniers matchs contre les Maple Leafs. Il avait toutefois été limité à une seule aide lors des trois premières rencontres de la série.

Rask, qui avait mal paru sur le but égalisateur des Leafs en début de deuxième période, s’est racheté avec un arrêt du bout du patin contre Connor Brown.

Matthews a atteint le poteau tôt en troisième période, puis Chara a offert un coussin de 5-2 aux Bruins grâce à un tir qui s’est faufilé à travers la circulation. Âgé de 42 ans et 30 jours, Chara est ainsi devenu le deuxième défenseur le plus âgé de l’histoire de la LNH à marquer en séries, derrière Chris Chelios (45 ans et 86 jours).

«Il est un vrai professionnel et un grand meneur, a dit l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy, au sujet de Chara. Il est encore un très bon joueur de hockey. Ils essaient d’exploiter ses lacunes et il tente de s’adapter à la nouvelle LNH, et il l’a fait. Il y a une raison pour laquelle il joue toujours et il est encore efficace.»

Les Maple Leafs ont rendu les choses intéressantes quand Matthews et Dermott ont réduit l’écart avec 6:33 à faire.

Marchand a atteint le poteau avec moins de deux minutes à faire, mais cela n’est pas revenu le hanter. Nordstrom a confirmé le résultat en tirant dans un filet désert avec deux secondes à écouler au cadran.

Joshua Clipperton, La Presse canadienne