Sports

Les Blue Jays se moquent des Athletics 10-1, mais perdent Shoemaker

Les Blue Jays se moquent des Athletics 10-1, mais perdent Shoemaker
Oakland Athletics' Ryan Buchter (52) waits for Toronto Blue Jays' Justin Smoak to run the bases after giving up a two-run home run to Smoak in the sixth inning of a baseball game Saturday, April 20, 2019, in Oakland, Calif. (AP Photo/Ben Margot)

OAKLAND, Calif. — Matt Shoemaker était assis devant son casier samedi en début de soirée et il consultait son téléphone cellulaire, le genou gauche enrobé par un bandage protecteur. Le lanceur torontois n’était pas d’humeur à discuter après avoir subi une blessure qui pourrait une fois de plus mettre sa saison en péril.

Pourtant, l’ambiance aurait dû être à la fête dans le vestiaire de Blue Jays de Toronto, après une solide victoire de 10-1 face aux Athletics d’Oakland.

Mais avec Shoemaker en attente d’un examen d’imagerie par résonnance magnétique, peu de joueurs avaient envie de célébrer.

«Je viens tout juste d’apprendre (que Shoemaker devra subir un examen dimanche), a soutenu le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo. Nous allons savoir demain à quoi nous en tenir pour la blessure.»

Le lanceur s’est absenté souvent au cours des dernières saisons en raison de blessures multiples. Samedi après-midi, Shoemaker s’est blessé alors qu’il pourchassait Matt Chapman en troisième manche. Shoemaker a touché Chapman et s’est retourné pour éviter le contact, mais a subi sa blessure à ce moment.

Shoemaker a fait quelques sauts sur place avant de s’écrouler au sol, tandis que le soigneur de l’équipe accourait. Il est resté au sol durant de longues minutes et a par la suite eu besoin d’aide pour quitter le terrain.

«Tu ne veux jamais voir un lanceur impliqué dans ce genre de situation, mais c’est arrivé, a raconté Montoyo. Il n’y a rien qu’on puisse faire pour le moment. Il est un joueur qui aime s’impliquer dans le jeu. Il s’est mis dans cette situation parce qu’il voulait absolument obtenir un retrait.»

Limité à sept départs la saison dernière avec les Angels de Los Angeles en raison d’une blessure à l’avant-bras, Shoemaker a amorcé la rencontre avec une fiche de 3-0 et une moyenne de points mérités de 1,75 avec sa nouvelle équipe. En 2016, Shoemaker a subi une fracture du crâne lorsqu’il a été atteint par une balle.

«Il a été excellent, a reconnu le lanceur substitut Sam Gaviglio, qui est venu en relève à Shoemaker. Tous les matchs qu’il a disputés depuis le début de la saison, il est allé jusqu’au bout. Toutes ses sorties ont été concluantes et même aujourd’hui avant l’incident, il a montré de bonnes choses. Par chance il sera en mesure de revenir au jeu.»

Rowdy Tellez et Brandon Drury ont frappé deux circuits consécutifs lors d’une séquence de cinq points en quatrième manche pour donner une avance confortable aux Jays. Justin Smoak a également frappé une longue balle et l’arrêt-court Freddy Galvis a fait un attrapé spectaculaire sans gant pour permettre à la formation torontoise de récolter une cinquième victoire à ses six derniers matchs à l’étranger.

Les Blue Jays ont eu la frousse lorsque le lanceur remplaçant, Gaviglio (2-0) a été obligé de faire appel à un soigneur. Il a cependant continué d’oeuvrer au monticule, demeurant parfait en quatre manches pour récolter la victoire.

«J’ai eu un inconfort au pied, a expliqué Gaviglio. Je devais simplement passer par-dessus.»

Tellez a cogné un circuit aux dépens du partant des A’s Mike Fiers (2-2) après que Smoak et Teoscar Hernandez eurent amorcé la quatrième manche avec deux simples consécutifs. Deux lancers plus tard, Drury a une fois de plus envoyé la balle par-dessus la clôture et Galvis a ajouté un simple d’un point.

Tellez et Drury ont une fois de plus uni leurs efforts en cinquième en ajoutant deux doubles de suite pour porter la marque à 7-0. Smoak a par la suite ajouté une claque de deux points face à Ryan Buchter en sixième.

L’attrapé miraculeux de Galvis a permis aux Jays de mettre un terme à la huitième manche.

«C’était incroyable, a déclaré Montoyo. C’est quelque chose de très difficile à faire. J’aimerais regarder la séquence de nouveau.»

The Associated Press