Sports

Le Canada défait l’Angleterre en rugby à sept féminin au Japon

Le Canada défait l’Angleterre en rugby à sept féminin au Japon
Photo: Matt Roberts/Getty ImagesKaren Paquin - à gauche - et Ghislaine Landry - à droite - en finale du tournoi de Kitakyushu en avril dernier.

KITAKYUSHU, Japon — Le Canada a défait l’Angleterre 7-5 en finale du tournoi de Kitakyushu, dimanche, à l’occasion du match de championnat le moins offensif de l’histoire de la Série mondiale de rugby à sept féminin.

La capitaine Ghislaine Landry a atteint la zone des buts sur le dernier jeu du match pour créer l’égalité 5-5, puis la transformation des Canadiennes leur a procuré leur première victoire depuis celle acquise à Sydney en 2017.

Landry a pris part au 30e tournoi de sa carrière dans cette série.

Le tournoi de Kitakyushu est le quatrième arrêt d’une saison qui en compte six, et qui fait partie des épreuves de qualifications pour le tournoi olympique de rugby à sept féminin qui aura lieu à Tokyo en 2020.

Les quatre meilleurs pays à l’issue de la saison obtiendront leur laissez-passer pour les JO de Tokyo.

Cette victoire a propulsé le Canada au deuxième rang du classement de la Série mondiale, six points derrière la Nouvelle-Zélande, qui a gagné les trois premières escales de la saison.

«C’est énorme; nous sommes conscientes que nous faisons tout cela pour ça (la qualification olympique), a mentionné Landry, la joueuse par excellence de la finale. C’est notre principal objectif cette saison, et nous tailler une place en finale en plus est formidable.»  

Les États-Unis sont troisièmes, deux points derrière le Canada, après avoir vaincu la France 36-12 pour s’adjuger le bronze à Kitakyushu.

«Notre objectif pour cette saison est de finir dans le top-4 et d’obtenir un des laissez-passer pour les JO, donc il (ce résultat) nous permet de faire un grand pas dans la bonne direction ce week-end. C’est là-dessus que nous nous concentrons, a évoqué l’entraîneur-chef canadien John Tait. Nous voudrons nous améliorer encore davantage. Je ne crois pas que nous ayons atteint notre plein potentiel dans ce tournoi, mais c’est un résultat encourageant.

«Si nous parvenons à lancer notre attaque, et que nous persistons en défensive, alors que je crois que des choses très positives se produiront pour nous», a-t-il ajouté.

Le Canada a aussi vaincu la Russie 17-14 et les États-Unis 24-12 en route vers la finale.  

Les représentantes de l’unifolié avaient terminé en 11e place du tournoi de Kitakyushu l’an dernier, soit leur pire résultat dans ce circuit.

The Associated Press