Sports

Les champions en titre de la coupe Stanley feront face à «M. 7e Match» mercredi

Les champions en titre de la coupe Stanley feront face à «M. 7e Match» mercredi
Carolina Hurricanes' Justin Williams (14) collides with Washington Capitals goalie Braden Holtby (70) during the second period of Game 6 of an NHL hockey first-round playoff series in Raleigh, N.C., Monday, April 22, 2019. (AP Photo/Gerry Broome)

ARLINGTON, Va. — Justin Williams ne perd pas lors d’un septième match. Sauf cette fois-là.

Celui qui a hérité du surnom de «M. 7e Match» après avoir affiché un dossier de 7-0, avec sept buts et sept aides, lors de rencontres ultimes, a subi un premier revers dans ces circonstances avec les Capitals de Washington en 2017. Le voilà de retour à titre de capitaine des Hurricanes de la Caroline, un rôle dans lequel il tentera d’infliger une autre cruelle défaite à une équipe qui en a subie plusieurs.

«Vous en apprenez beaucoup sur les gens lors d’un match sans lendemain, lorsque c’est nous ou eux, a illustré Williams. Tout peut arriver lors du prochain match et nous sommes heureux d’y participer.»

Les Capitals ont laissé filer une chance d’éliminer les Hurricanes lundi à l’étranger, et ils seront les hôtes du septième match mercredi. Après que les Capitals eurent exorcisé leurs démons contre les Penguins de Pittsburgh, remporté la partie décisive de la finale de l’Association Est à Tampa Bay et soulevé la coupe Stanley l’an dernier, il n’y a plus de lourds nuages gris au-dessus d’une organisation qui, pendant des années, est demeurée à court des attentes.

L’entraîneur-chef Todd Reirden, l’adjoint de Barry Trotz lors des quatre saisons précédentes, croit qu’il s’agit là d’une autre occasion pour son équipe de prouver que les craintes du passé se sont dissipées pour de bon.

«Lorsque vous ne connaissez pas de succès année après année, ça ne peut faire autrement que de se hisser dans votre esprit, a déclaré Reirden mardi. J’espère maintenant que le contraire va se produire.»

Les Capitals pourraient compter sur 17 joueurs, mercredi, qui étaient présents lors de la victoire de 4-0 lors du match décisif contre le Lightning l’an dernier. Ça ne peut nuire.

«Nous sommes passés par là, a affirmé Devante Smith-Pelly, l’un des héros des Capitals pendant les séries de 2018. Nous avons réussi dans le passé. Je crois que c’est dans l’esprit de tous. Je ne pense pas qu’il y aura de la nervosité ou quelque chose du genre. Il s’agira de nous préparer comme pour n’importe quel autre match et jouer le mieux possible.»

Si jamais les Hurricanes causent une surprise et éliminent les Capitals, ce sera la première fois dans l’histoire de la LNH que les quatre champions de section sont éliminés dès le premier tour, après l’exclusion de Tampa Bay, de Nashville et de Calgary.

Reirden veut que ses joueurs savourent l’excitation liée à un septième match et son homologue Rod Brind’Amour peut dire à ses équipiers de tout donner après s’être rendus aussi loin.

«Tout le monde sait qu’une équipe rentrera chez elle après le match, a rappelé Brind’Amour. Vous savez qu’il n’y a pas de lendemain. On n’affrontera plus ces joueurs ensuite. Donnons tout ce que nous avons.»

Stephen Whyno, The Associated Press