Sports

Bishop et les Stars tenteront de battre les Blues pour accéder à la finale de l’Ouest

Bishop et les Stars tenteront de battre les Blues pour accéder à la finale de l’Ouest
Photo: Jim Mone/APBen Bishop des Stars de Dallas.

Ben Bishop a grandi en étant un ardent partisan des Blues de St. Louis avant d’être repêché par le club quelques années plus tard. Il se souvient d’un match de séries contre les Stars, alors qu’il avait 14 ans, lors duquel il avait pris part aux chants de la foule qui scandait le nom du gardien adverse, Edward Belfour.

Jeudi, dix-huit ans après que les Blues eurent balayé les Stars pour atteindre la finale de l’Association de l’Ouest, Bishop sera devant le filet des Stars, à l’occasion du premier match du deuxième tour des séries éliminatoires les opposant aux Blues.

«C’est assez drôle de penser que je joue les Stars lorsque je reviens à la maison, a soutenu Bishop. Nous allons avoir beaucoup d’amis et de membres de la famille en conflit. Mais une fois que le match commence, il ne reste plus que le hockey. C’est un voyage d’affaires.»

Les deux rivaux de section, qui ont tous les deux obtenu leur billet respectif pour la deuxième ronde des séries après avoir battu deux équipes mieux classées, amorceront la série à St. Louis.

Les Stars doivent une partie de leur victoire face aux Predators de Nashville à Bishop, qui a été meilleur dans les séries qui l’a été durant la saison régulière. Il a notamment maintenu une une moyenne de buts alloués de 1,90 et un pourcentage d’arrêts de ,945. Au cours du calendrier régulier, il présentait une moyenne de buts alloués de 1,98 et un pourcentage d’arrêts de ,934. Le finaliste pour l’obtention du trophée Vézina a réalisé 47 arrêts, lundi, lorsque les Stars ont battu les Predators 2-1 pour passer au second tour.

«Il a toujours été un gardien de but spécial», a mentionné l’attaquant des Blues Pat Maroon, un joueur originaire de St. Louis qui a affronté Bishop dans les rangs juniors.

Bishop a été le choix de troisième tour des Blues en 2005 et a fait ses débuts dans la LNH avec eux trois ans plus tard. Il a été échangé aux Sénateurs d’Ottawa en 2012 et un an plus tard, il a été échangé au Lightning de Tampa Bay, avec qui il a atteint la finale de la Coupe Stanley en 2015. Bishop a par la suite porté les couleurs des Kings de Los Angeles en fin de saison en 2016-2017 et s’est retrouvé à Dallas au courant de la saison morte où il a paraphé une entente de six ans avec les Stars.

«C’est un grand gardien. Il joue bien la rondelle. C’est une excellente saison pour lui, a déclaré le centre des Blues Brayden Schenn. Il est très capable de faire beaucoup d’arrêts clés, mais c’est notre travail de lui rendre la vie difficile, que ce soit de lancer le plus souvent possible ou d’utiliser des écrans ou des déviations devant le filet pour le déjouer.»

De l’autre côté de la patinoire, les Blues feront confiance à la recrue Jordan Binnington devant la cage. Lors du premier tour, il a présenté une moyenne de buts alloués de 2,63 et un pourcentage d’arrêts de ,908.

Avec Jim Montgomery derrière le banc, les Stars ont remporté leurs trois derniers duels face aux Predators après la seule performance décevante de Bishop, qui a concédé quelques buts faibles lors du troisième affrontement.

Lorsqu’il a été questionné sur la méthode employée pour effacer la défaite de son esprit, Bishop a répondu: «Oui, j’ai remercié mon bloqueur pour les fiers services rendus et je m’en suis procuré un nouveau.»

Pour ce qui est du momentum après la victoire au premier tour, Bishop pense différemment.

«C’est une toute nouvelle série. On fait table rase, pas vrai? C’est une équipe différente, les circonstances sont différentes, a-t-il ajouté. Tu essaies évidemment de capitaliser sur les moments positifs et les moments forts, mais c’est un nouveau match.»

Les Blues, qui était le pire club de la ligue le 2 janvier dernier après avoir amassé que 34 points, ont été les premiers parmi les pires équipes en début de calendrier à se qualifier pour le tournoi printanier.

La formation de St. Louis a établi un record d’équipe en amassant 11 victoires consécutives avant de se buter aux Stars, le 21 février. La troupe de Craig Berube s’était alors inclinée devant les Stars par la marque de 5-2. Les Stars ont de nouveau battu les Stars 4-1 le 2 mars.

«Je suis vraiment plus intéressé par ce qu’ils ont réalisé face aux Predators que ce qu’ils ont démontré durant la saison régulière», a affirmé l’entraîneur-chef des Blues.

«Nous avons eu de la difficulté aussi face aux Jets, a soulevé Schenn. En séries, c’est une histoire complètement différente. Tu mets les résultats du calendrier régulier de côté lors des séries et tu fais ce que tu as à faire.» 

Stephen Hawkins, The Associated Press