Sports

Les Blue Jackets et les Bruins prêts pour un premier duel éliminatoire

Les Blue Jackets et les Bruins prêts pour un premier duel éliminatoire
Photo: Jay LaPrete/APLes Blue Jackets de Columbus, le 16 avril 2019.

BOSTON — Les Bruins de Boston ont l’avantage de la patinoire jusqu’à une possible participation à la finale de la Coupe Stanley et pour ça, ils doivent de sincères remerciements aux Blue Jackets de Columbus. Ils auront l’occasion de leur manifester toute leur reconnaissance dès jeudi soir au TD Garden.

Les Bruins accueilleront les Blue Jackets lors du premier match de la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey. Ce sera le premier duel en séries entre les Bruins, l’une des six équipes originales, et les Blue Jackets, admis dans la LNH en 2000 et qui ont gagné une ronde éliminatoire pour la première fois de leur histoire.

Les Blue Jackets s’y sont rendus en éliminant le Lightning de Tampa Bay en quatre matchs, un affront qui n’était jamais arrivé en première ronde aux vainqueurs du Trophée des Présidents dans l’histoire de la LNH.

«Je trouvais que Tampa formait une équipe extraordinaire et solide», a confié l’entraîneur-chef Bruce Cassidy après que les Bruins eurent éliminé les Maple Leafs de Toronto 5-1 lors du septième match de leur série mardi.

«Donc, de toute évidence, nous en aurons plein les bras.»

À la suite de l’élimination du Lightning et des Flames de Calgary, les Bruins possèdent maintenant le meilleur dossier parmi les équipes toutjours en lice. Ils joueront devant leurs partisans jeudi et samedi, mais plus important encore, ils seront également chez eux si jamais un septième match devenait nécessaire.

L’avantage de la patinoire les a bien servis contre les Maple Leafs mardi soir.

«Les partisans étaient très excités, très bruyants et ça nous a donné de l’énergie supplémentaire, a affirmé le défenseur Zdeno Chara. Nous nous en sommes servis.»

L’excitation semble aussi s’être emparé des amateurs de hockey de Columbus. Après un long délai depuis leur dernier match, le 16 avril, les Blue Jackets ont tenu une séance d’entraînement ouverte au public lundi. Plus de 5500 personnes y ont assistée.

«Ils jouent bien et forment probablement l’une des équipes les plus dangereuses dans la ligue en ce moment après avoir éliminé Tampa», a fait remarquer l’attaquant des Bruins Sean Kuraly, qui a grandi en banlieue de Columbus et qui a fréquenté l’université de Miami of Ohio.

John Tortorella, l’entraîneur-chef des Blue Jackets, a expliqué que l’équipe a utilisé cet entraînement ouvert au public pour garder les réflexes aiguisés. Mais c’est difficile de se préparer pour un adversaire qu’on ne connaît pas encore, et les Blue Jackets ont dû attendre une semaine pour en connaître l’identité.

«Nous avons essayé de faire les choses de la bonne façon. Je pense qu’une fois l’équipe et la date connues, ça aide les joueurs. Maintenant, ils le savent. Je ne sais pas à quoi m’attendre. Je pense que nous sommes préparés.»

Jimmy Golen, The Associated Press