Sports

Brooks Koepka mène toujours par sept coups au Championnat de la PGA

Brooks Koepka mène toujours par sept coups au Championnat de la PGA
Brooks Koepka reacts after putting on the 13th green during the third round of the PGA Championship golf tournament, Saturday, May 18, 2019, at Bethpage Black in Farmingdale, N.Y. (AP Photo/Julio Cortez)

FARMINGDALE, N.Y. — Brooks Koepka est en train de transformer le parcours Bethpage Black en son terrain de jeu privé.

Commençant sa troisième ronde au Championnat de la PGA avec sept coups d’avance, Koepka n’a jamais laissé quiconque s’approcher à moins de cinq coups de lui, samedi. Il a connu un bon début de ronde avant de commettre quelques erreurs et de se contenter de la normale (70).

Koepka a donc maintenu son avance de sept coups avant la ronde finale, qui pourrait bien être un simple tour d’honneur. Dimanche, Koepka aura l’occasion de rejoindre Tiger Woods en tant que seuls golfeurs à avoir gagné deux fois de suite le Championnat de la PGA sous sa formule actuelle.

Questionné à savoir s’il avait le moindre doute qu’il allait l’emporter, Koepka a répondu «non».

«Je suis confiant. Je me sens bien. Je suis excité», a-t-il ajouté.

Hal Sutton est le dernier golfeur à avoir mené le Championnat de la PGA d’un bout à l’autre, en 1983. Il détenait alors une avance de deux coups en tête avant la ronde finale à Riviera.

Koepka profite du coussin le plus important de l’histoire du Championnat de la PGA après 54 trous depuis 1958, soit depuis qu’il se dispute sous la formule stroke-play. Et personne n’a échappé une avance de sept coups en ronde finale lors des 159 ans d’histoire des championnats majeurs de golf. En fait, personne n’a gaspillé une avance de plus de six coups dans l’histoire de la PGA.

Dustin Johnson a tenté de brasser les cartes grâce à six oiselets, samedi, mais il a commis cinq bogueys lors d’une ronde de 69.

Harold Varner III (67), Luke List (69) et Jazz Janewattananond (67) font partie du même groupe que Johnson, à égalité au deuxième rang à moins-5.

«Je pense que nous allons tous jouer pour la deuxième place», a noté List.

Jouant en compagnie de Koepka dans le dernier groupe, Jordan Spieth n’a jamais mis de pression sur son rival. Il s’est contenté d’un score de 72 et a glissé à neuf coups de la tête.

Koepka a fait cavalier seul et il n’est plus qu’à une ronde d’un quatrième titre majeur en huit tournois et d’un retour au premier rang du classement mondial. Il est double champion en titre de l’Omnium des États-Unis.

Woods et Phil Mickelson sont les deux seuls golfeurs à avoir gagné un tournoi majeur trois fois de suite au cours des 30 dernières années.

Koepka n’a pas l’intention de changer son plan de match dimanche.

«Je veux simplement jouer du bon golf, a-t-il dit. J’aimerais connaître un bon début de journée. Il est possible d’inscrire de bons pointages sur les six premiers trous. Si je les joue en un ou deux coups de moins que la normale, je serai en bonne position.»

Adam Hadwin, d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, a remis une carte de 70 pour grimper à égalité au 26e rang à plus-2. Corey Conners, de Listowel, en Ontario, a bouclé sa ronde en 76 coups pour s’installer à égalité au 77e rang à plus-10.

Doug Ferguson, The Associated Press