Sports

Le Storm élimine les Raiders du tournoi grâce à une victoire de 5-2

Le Storm élimine les Raiders du tournoi grâce à une victoire de 5-2
Photo: Getty Images/iStockphoto

HALIFAX — C’est maintenant la fin pour les Raiders de Prince Albert.

Nick Suzuki a inscrit deux buts et une mention d’aide et le Storm de Guelph a battu les champions de la Ligue de l’Ouest 5-2, mardi soir, éliminant les Raiders du tournoi de la Coupe Memorial.

Isaac Ratcliffe a marqué un but et il a préparé les deux réussites de Suzuki. Fedor Gordeev et Liam Hawel ont également trouvé le fond du filet pour le Storm (2-1-0), champion de la Ligue de l’Ontario. Sean Durzi a récolté deux assistances et le gardien Anthony Popovich a stoppé 19 lancers.

«Nous savions que nous devions élever notre niveau de jeu et gagner plus de batailles pour la rondelle. Je crois que nous avons fait du bon travail, a mentionné Suzuki. Nous sommes heureux, mais nous allons devoir regarder le prochain match pour savoir où nous en serons.»

Brayden Pachal a mis la table pour les deux buts des Raiders (0-3-0), ceux de Sean Montgomery et Dante Hannoun. Ian Scott a cédé cinq fois en 25 tirs dans la défaite.

«Ce n’est évidemment pas la façon dont nous voulions finir le tournoi, a affirmé l’entraîneur-chef des Raiders, Marc Habscheid. Je suis déçu pour nos joueurs. Nous étions épuisés et nous n’avions presque plus d’essence dans le réservoir.»

Les derniers champions de la Ligue de l’Ouest ont éprouvé des difficultés au tournoi de la Coupe Memorial, n’ayant remporté qu’une seule des 10 dernières représentations. La défaite de mardi était la 13e de suite au tournoi junior canadien par les champions de la coupe Ed Chynoweth.

Il faut remonter à la demi-finale de 2015 pour noter la dernière fois que les champions de la Ligue de l’Ouest ont gagné une partie. Les Rockets de Kelowna avaient vaincu les Remparts de Québec avant de s’incliner en finale contre les Generals d’Oshawa.

Aucune équipe n’a créé quelques occasions de marquer en début de match, jusqu’à ce qu’un revirement en zone centrale cause le premier but de la rencontre.

Suzuki s’est emparé du disque et il a traversé la ligne bleue avant de servir une passe à Gordeev. Ce dernier a battu Scott du côté du bloqueur à 10:18 du premier engagement.

Les Raiders ont répliqué moins de deux minutes plus tard, quand Montgomery a fait dévier un tir de la pointe de Noah Gregor lors d’une supériorité numérique.

Ratcliffe a redonné une avance d’un but aux siens à 15:18, lorsqu’il a déculotté Pachal avant de glisser la rondelle entre les jambières de Scott. Hannoun a toutefois permis aux Raiders de rentrer au vestiaire à égalité 2-2 quand il a redirigé le tir de Pachal, qui s’est bien repris.

Depuis le début du tournoi, le Storm avait éprouvé des difficultés avec son avantage numérique, mais c’est grâce à cette facette du jeu que l’équipe ontarienne a pris les devants pour de bon. Hawel a trompé la vigilance de Scott à la suite d’un lancer du côté de la mitaine. Avant cette réussite, la troupe de Guelph n’avait marqué qu’un but en neuf tentatives avec un joueur en plus.

Suzuki a porté un dur coup aux Raiders moins de quatre minutes plus tard, complétant une mise en scène de Ratcliffe. Les deux joueurs ont uni leurs efforts une dernière fois, au troisième vingt, clouant le cercueil de leurs adversaires.

«Il y avait de l’amélioration de match en match. Nous avons mieux géré la rondelle et nous avons été meilleurs avec l’avance, a observé l’entraîneur-chef du Storm, George Burnett. C’est important pour nous d’obtenir un peu de repos et s’assurer d’avoir un haut niveau d’énergie.»

Les Mooseheads de Halifax (2-0-0), l’équipe hôtesse du tournoi, croiseront le fer mercredi avec les Huskies de Rouyn-Noranda (1-1-0). Cet affrontement conclura la ronde préliminaire.

Une victoire enverrait les Mooseheads directement en finale alors qu’un gain des Huskies mènerait à une triple égalité au sommet du classement.

«Nous ne pouvons pas contrôler ce qui va arriver. Ils ne s’aiment pas vraiment alors espérons que ce soit une partie intense», a conclu Suzuki.

Kyle Cicerella, La Presse canadienne