Sports

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic restent les rois du tennis

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic restent les rois du tennis
Photo: Gregorio Borgia/APRafael Nadal

Le trio d’élite du tennis masculin se porte encore très bien.

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic recueillent toujours les plus gros trophées. Leur ombre plane sur le tournoi de Roland-Garros, qui commence dimanche.

Federer y revient pour la première fois depuis 2015 – une décennie après avoir complété un Grand Chelem de carrière en y triomphant. Nadal est en quête d’un 12e titre à Paris. Djokovic vise à remporter son quatrième titre majeur consécutif pour la deuxième fois de sa carrière, une chose que ses deux grands rivaux n’ont jamais accompli.

Ils occupent les trois premières places du classement – Djokovic, Nadal et Federer, dans l’ordre. Ils dominent les récoltes en Grand Chelem avec les 20 de Federer, 17 de Nadal et 15 de Djokovic. Ils ont partagé les honneurs des neuf derniers grands tournois, en remportant trois chacun.

«Le règne de Nadal n’est jamais terminé, pas plus que celui de Federer, a déclaré Riccardo Piatti, entraîneur de Djokovic quand le Serbe était adolescent et qui a travaillé avec d’autres joueurs du top 10. Tant qu’ils jouent, ils sont toujours très dangereux. Mais n’oublions pas que Djokovic est le n ° 1.»

Federer, 37 ans, a passé quatre ans et demi sans soulever un trophée de prestige. Il a subi une opération au genou et a vécu des problèmes de dos récurrents. Il a raté l’étape française du Grand chelem en 2016, puis il a manqué New York et les Jeux de Rio, cette année-là également.

Il a délaissé la portion sur terre battue chacune des deux dernières années, avant de revenir cette saison et d’atteindre les quarts de finale à Madrid et à Rome, où il s’est retiré, invoquant une blessure à la jambe droite.

Nadal, qui aura 33 ans pendant le tournoi parisien, n’avait pas mérité de titre cette saison avant l’Omnium italien, la semaine dernière. Il a été blessé à la main et au genou en 2019, et son jeu n’a pas toujours été à la hauteur de ses attentes. Mais à Rome il a gagné quatre sets 6-0, dont un contre Djokovic en finale.

«Nadal est le favori (à Roland-Garros), sans aucun doute, a confié Djokovic. Ensuite, il y a tous les autres.»

«Il est l’un des plus grands champions de l’histoire, ajoute Djokovic. Sa mentalité, son approche, sa résilience, sa capacité à rebondir après une longue absence, des blessures, des chirurgies. Il a tout eu. Il continue de montrer au monde entier pourquoi il est l’une des plus grandes légendes du tennis.»

Djokovic, qui a eu 32 ans mercredi, a raté la dernière moitié de 2017 avec des ennuis au coude droit. Il a finalement subi une opération chirurgicale l’année dernière.

Ensuite, il a régné au All England Club et fait la même chose aux États-Unis et en Australie, faisant de lui le seul joueur de l’histoire du tennis avec trois séries distinctes de trois tournois majeurs consécutifs.

Djokovic a fait bonne figure sur terre battue ces derniers temps, remportant le titre à Madrid avant de perdre contre Nadal à Rome.

La question qui se pose: combien de temps ce trio pourra-t-il contenir des joueurs talentueux tels que Dominic Thiem, 25 ans, ou Stefanos Tsitsipas, 20 ans?

«Le passage du temps est invaincu et ces gars-là font tout leur possible pour lutter contre ça, mais ça doit arriver à un moment donné, a déclaré Andy Roddick, membre du Temple de la renommée du tennis, et champion de 2003 à Flushing Meadows. Une fois que ces gars seront partis, il y aura un sérieux vide. Roger, Rafa et Novak – on peut faire valoir qu’ils sont les trois meilleurs de tous les temps.»

Howard Fendrich et Andrew Dampf, The Associated Press