Sports

Chavis cogne un circuit en 13e manche et les Red Sox battent les Blue Jays 6-5

Chavis cogne un circuit en 13e manche et les Red Sox battent les Blue Jays 6-5
Photo: LA PRESSE CANADIENNE/Nathan DenetteMichael Chavis (23)

TORONTO — Michael Chavis a cogné un circuit en solo contre Jimmy Cordero en 13e manche et les Red Sox de Boston ont battu les Blue Jays de Toronto 6-5, mercredi.

Les Blue Jays ont forcé la présentation d’une prolongation grâce à des remontées en neuvième et 12e manche, quand Rowdy Tellez a donné la réplique à Mookie Betts grâce à un circuit en solo.

«Je pense que nous avons confiance en nos moyens, a dit le receveur des Blue Jays Danny Jansen. Nous nous battons jusqu’au dernier retrait depuis le début de la saison. Je ne pense jamais que nous sommes battus.

«J’adore cette mentalité et nous allons continuer à l’appliquer.»

Chavis a toutefois donné les devants pour de bon aux Red Sox en 13e grâce à son 10e circuit de la saison, avec un compte de 1-2 contre Cordero (0-1). Heath Hembree (1-0) a oeuvré pendant deux manches et a été crédité de la victoire.

Xander Bogaerts a frappé trois des 10 coups sûrs des Red Sox, tandis que Betts a soutiré trois buts sur balles et a marqué deux points.

En neuvième, Jansen a frappé un simple après deux retraits, permettant à Brandon Drury de marquer le point égalisateur à partir du troisième coussin. Drury avait atteint les sentiers grâce à un double contre Marcus Walden, qui a saboté une première avance cette saison.

«C’était un très bon match, a dit le gérant des Blue Jays Charlie Montoy. Je suis fier de mes joueurs, qui ont joué un bon match contre l’une des meilleures équipes à travers le baseball.»

Rafael Devers a frappé un circuit dans un troisième match de suite pour les Red Sox, qui ont gagné 15 de leurs 21 dernières rencontres. Vladimir Guerrero fils et Justin Smoak ont aussi frappé un circuit en solo chacun pour les Blue Jays, qui n’ont que six victoires à leurs 21 dernières sorties.

Il s’agissait pour Guerrero d’un cinquième circuit cette saison.

Gregory Strong, La Presse canadienne