Sports

Les Huskies rejoignent les Mooseheads en finale du tournoi de la Coupe Memorial

Les Huskies rejoignent les Mooseheads en finale du tournoi de la Coupe Memorial
Rouyn-Noranda Huskies' Felix Bibeau, left, celebrates his third period goal during Memorial Cup hockey action against the Guelph Storm in Halifax on Friday, May 24, 2019. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

HALIFAX — Les Huskies de Rouyn-Noranda retrouveront un adversaire connu en finale du tournoi de la Coupe Memorial.

Félix Bibeau a touché la cible à deux reprises au troisième engagement et les Huskies ont battu le Storm de Guelph 6-4, vendredi soir, pour rejoindre les Mooseheads de Halifax en finale du tournoi junior canadien.

Bibeau a trouvé le fond du filet pour une troisième partie consécutive, complétant les mises en scène de ses compagnons de trio Rafaël Harvey-Pinard et Jakub Lauko.

«Lorsque je me suis retrouvé au banc après mon deuxième but, je me suis dit que le même scénario venait de se reproduire», a déclaré Bibeau, qui a été surpris d’obtenir deux chances de marquer du même endroit.

«C’était vraiment bien, j’ai vu mes parents dans le coin, ma belle-mère et ma soeur sont venues. C’était plaisant de savoir que les membres de ma famille regardaient le match à la maison. Je sais que je vais recevoir quelques messages textes qui vont souligner mon bon travail et d’autres pour me souhaiter bonne chance pour dimanche.»

Alex Beaucage, Joël Teasdale, Tyler Hinam et Harvey-Pinard, dans un filet désert, ont aussi enfilé l’aiguille pour les Huskies, champions de la LHJMQ. Samuel Harvey a cédé quatre fois en 38 lancers.

Isaac Ratcliffe, par deux fois, Jack Hanley, Cedric Ralph ont répliqué pour le Storm, qui a remporté la finale de la Ligue de l’Ontario. Anthony Popovich a réalisé 33 arrêts dans la défaite.

Les Mooseheads, les Huskies et le Storm avaient conclu la ronde préliminaire avec un dossier de 2-1. L’équipe hôtesse avait cependant accédé directement à la finale même si elle s’était inclinée contre la formation de Rouyn-Noranda lors du dernier match du tournoi. Les Raiders de Prince Albert, champions de la Ligue de l’Ouest, n’ont gagné aucune de leurs trois parties.

Il y a deux semaines, les Huskies ont soulevé la coupe du Président après avoir battu les Mooseheads en six parties lors de la finale du circuit Courteau.

«Je crois que nous avons joué notre meilleur match depuis le début du tournoi», a reconnu l’entraîneur-chef des Huskies, Mario Pouliot, qui tentera une fois de plus de mener son équipe à la consécration ultime après l’avoir fait l’an dernier avec le Titan d’Acadie-Bathurst.

«Je crois que ç’a commencé lors de la troisième période face aux Mooseheads (jeudi), nous avons trouvé notre rythme.»

L’action n’a pas manqué dans les 10 premières minutes de jeu.

Beaucage a marqué le premier de quatre buts en moins de six minutes, profitant d’un avantage numérique pour tromper la vigilance de Popovich, à 4:58.

Ratcliffe, qui avait écopé la pénalité menant au premier but de la rencontre, s’est racheté en créant l’égalité 90 secondes plus tard. L’imposant attaquant a complété une montée à deux contre un avec son coéquipier MacKenzie Entwistle.

Hanley s’est joint à la fête exactement une minute après avoir vu son équipe porter la marque à 1-1, déjouant Harvey grâce à un tir de la pointe.

Teasdale, un espoir du Canadien de Montréal, a cependant complété cette folle séquence en volant la rondelle au défenseur Sean Durzi avant de la loger dans la lucarne, par-dessus le bras gauche de Popovich.

Le jeu s’est calmé jusqu’au deuxième vingt, quand le Storm s’est redonné une priorité d’un but grâce à Ralph, mais moins d’une minute plus tard, Peter Abbandonato a gagné une mise en jeu et le disque s’est dirigé vers Hinam, qui a dégainé rapidement pour niveler le pointage.

«Nous avons répliqué avec des buts lorsqu’il le fallait, a reconnu Pouliot. Nous sommes très heureux de la victoire, mais le plus important est de la façon dont nous avons joué.»

Au dernier tiers, Bibeau s’est levé en inscrivant probablement les deux buts les plus importants de sa carrière. Sur le premier, il a accepté une passe de Harvey-Pinard avant d’envoyer la rondelle dans un filet presque libre. Sur le deuxième, l’attaquant de 20 ans a décoché un tir des poignets précis qui a surpris Popovich.

Ratcliffe a redonné espoir au Storm alors qu’il restait 73 secondes à écouler au match, mais Harvey-Pinard a fait preuve de courage en bloquant un tir de Durzi avant d’aller porter la rondelle dans un filet désert pour sceller l’issue de la rencontre.

La Presse canadienne