Sports

Cinq joueuses à surveiller à la Coupe du monde de soccer féminin

Cinq joueuses à surveiller à la Coupe du monde de soccer féminin
Photo: Andy Jacobsohn/APLa Canadienne Christine Sinclair

La Coupe du monde féminine commence vendredi à Paris. Vingt-quatre équipes séjourneront en France pour le prochain mois en quête du trophée le plus prestigieux du soccer. Voici cinq joueuses à surveiller pendant le tournoi:

ALEX MORGAN, États-Unis: Morgan a été nommée la joueuse de l’année de l’équipe nationale américaine après avoir terminé 2018 avec 18 buts en 19 matchs. Elle a inscrit sept buts lors du seul tournoi de qualification de la CONCACAF.

Morgan est reconnue pour ses talents de buteuse. Elle a également mérité le titre de joueuse de l’année en 2012 quand elle a récolté 28 buts et 21 assistances, et elle a aidé son équipe nationale à remporter une médaille d’or olympique. Mia Hamm est la seule autre joueuse à avoir plus de 20 buts et d’assistances au cours d’une saison.

L’attaquante de 29 ans, qui célébrera son anniversaire lors du tournoi en France, disputera sa troisième Coupe du monde. Elle était la plus jeune joueuse de l’équipe à la Coupe du monde 2011, et elle y a inscrit un but lors du dernier match contre le Japon.

Elle a marqué son 100e but avec l’équipe nationale en avril, ce qui n’est pas si mal pour une athlète qui n’a pas joué au soccer avant l’âge de 14 ans.

Morgan, qui joue également avec le Pride d’Orlando de la Ligue nationale féminine, figure cette année sur la liste des 100 personnalités les plus influentes de Time Magazine.

CHRISTINE SINCLAIR, Canada: Sinclair est la joueuse la plus prolifique du soccer canadien. Avec 181 buts en carrière, elle se rapproche de l’ancienne vedette américaine Abby Wambach, qui détient le record international — hommes et femmes — avec 184.

Sinclair est la figure de proue de l’équipe féminine canadienne depuis 19 ans. Maintenant âgée de 35 ans, ce tournoi sera la cinquième et probablement dernière Coupe du monde de la capitaine.

Le Canada a remporté les médailles de bronze aux deux derniers Jeux olympiques. Mais le plus près que les Canadiennes soient passées du podium à la Coupe du monde, c’est en 2003, quand elles ont terminé quatrièmes.

Originaire de Burnaby, en Colombie-Britannique, Sinclair a remporté deux championnats de la NCAA à l’Université de Portland. Elle est restée dans l’Ouest et joue avec les Thorns de Portland de la NWSL.

MARTA, Brésil: Son nom complet est Marta Vieira da Silva et elle a été couronnée six fois du titre de joueuse FIFA de l’année.

Marta participe à sa cinquième Coupe du monde. Elle a également disputé quatre Jeux olympiques pour le Brésil, mais jusqu’ici, le titre lui a échappé dans les deux tournois. Âgée de 33 ans, elle a marqué le plus de buts en Coupe du monde avec 15, un de plus que Wambach et que l’Allemande Birgit Prinz.

Ayant grandi dans une petite ville du Brésil, Marta a joué son football avec les garçons. Mais son talent a rapidement été reconnu et elle a quitté la maison pour jouer au football à l’âge de 14 ans.

Aux Jeux olympiques de 2016 dans son pays d’origine, elle a joué avec tellement de passion que les amateurs ont rayé le nom de Neymar sur leur chandail no 10 et écrit celui de Marta.

Elle a connu un revers de fortune la semaine dernière quand elle s’est blessée à la cuisse gauche dans sa préparation pour le tournoi mais elle a depuis repris l’entraînement.

SAMANTHA KERR, Australie: Peu de joueuses, s’il y en a, sont aussi dynamiques que Kerr avec le ballon. Elle est également connue pour son emblématique salto arrière après les buts.

Il s’agira de la troisième Coupe du monde pour l’athlète de 25 ans et les Australiennes espèrent améliorer leur parcours surprenant jusqu’aux quarts de finale au tournoi de 2015.

Depuis ses débuts avec l’équipe nationale australienne à 15 ans, Kerr a récolté 31 buts en 77 matchs. Comme capitaine de l’équipe, connue sous le nom des Matildas, Kerr a été qualifiée «de téméraire» par l’entraîneur Ante Milicic.

Kerr joue au soccer toute l’année avec les Red Stars de Chicago de la NWSL et avec le Glory de Perth de l’Australian W-League. La saison dernière, elle a mené la NWSL pour les buts pour une deuxième année consécutive avec 16.

DZSENIFER MAROZSAN, Allemagne: Marozsan constitue l’histoire inspirante de la Coupe du monde. Elle est revenue au jeu après une embolie pulmonaire l’ayant écartée pendant plusieurs mois l’année dernière.

Marozsan a retenu l’attention sur la scène internationale aux Jeux olympiques de 2016 au Brésil lorsqu’elle a marqué le but victorieux contre la Suède. La joueuse de 27 ans a inscrit 32 buts en 89 matchs au total avec l’Allemagne.

Un peu avant ses 15 ans, elle est devenue la plus jeune joueuse à faire ses débuts en Bundesliga. Elle joue actuellement pour Lyon et a été la joueuse de l’année en France ces deux dernières saisons.

Lyon a remporté le championnat de la ligue française et celui de la Ligue des champions ces trois dernières saisons. Un titre de championne du monde est le seul qui manque à son palmarès.

Anne M. Peterson, The Associated Press