Sports

Bradley s’empare de la tête à l’Omnium canadien devant quelques favoris locaux

Bradley s’empare de la tête à l’Omnium canadien devant quelques favoris locaux
Photo: THE CANADIAN PRESS/Adrian WyldLe Canadien Nick Taylor

ANCASTER, Ont. — Dès que les partenaires de jeu de Mackenzie Hughes ont pu terminer leur coup de départ au 13e tertre du Hamilton Golf & Country Club, jeudi, le Canadien a ouvert un petit sac et il a sorti un chandail de Kawhi Leonard, la vedette des Raptors de Toronto.

Hughes, de Dundas, en Ontario, a soulevé la foule à l’Omnium canadien et il a remis une carte de 66 (moins-4), concluant la première ronde à égalité au 15e échelon. Il aurait pu être en meilleure position s’il n’avait pas commis un double boguey au 18e trou, son seul pointage au-dessus de la normale de la journée.

«J’ai gâché ma fin de ronde, mais je me retrouvais à moins-6 après 17 trous alors je trouve que je n’ai pas vécu beaucoup de moments de stress, a mentionné Hughes. En fin de compte, ce n’était pas la façon dont je voulais finir.»

Hughes est un des cinq Canadiens se retrouvant à trois coups du meneur, l’Américain Keegan Bradley, qui a joué 63.

Le Britano-Colombien Nick Taylor a mené le contingent canadien grâce à une ronde de 64. Taylor, qui a amorcé sa journée au 10e fanion, a effectué quatre oiselets sur son premier neuf.

Adam Hadwin, lui aussi d’Abbotsford en Colombie-Britannique, a signé une carte de 65 alors que les Ontariens David Hearn et Drew Nesbitt ont égalé Hughes en 15e place.

En tout, il y a 26 golfeurs canadiens à ce tournoi et ils tentent de mettre fin à une disette de 65 ans sans titre au pays. Le dernier représentant de l’unifolié à avoir gagné l’événement est Pat Fletcher, qui a réussi l’exploit en 1954, au club de golf Point Grey à Vancouver.

«Évidemment, nous voulons tous être le premier à mettre fin à cette disette, mais nous le voulons aussi pour nos compatriotes, a indiqué Hadwin. Chaque gagnant canadien est approuvé.»

Bradley était convaincu que son avance au chalet n’allait pas tenir contre les groupes de l’après-midi, mais ce fut le cas. L’Américain Roberto Castro, l’Irlandais Shane Lowry, le Sud-Coréen Sungjae Im et le Sud-Africain Erik van Rooyen partagent tous le deuxième rang avec Taylor.

Aujourd’hui, je maîtrisais complètement ma balle, a souligné Bradley. Quand tu jumelles ça avec de l’aisance sur les verts, c’est à ce moment qu’une ronde de 63 survient.»

Une pause de trois minutes est survenue vers le coup de midi alors que six avions du Musée canadien d’avions de guerre du patrimoine ont volé au-dessus du parcours afin de célébrer le 75e anniversaire du débarquement de Normandie, en France.

«C’était une journée émotive pour plusieurs personnes, a déclaré Hadwin. C’était très plaisant d’être debout sur le parcours et de voir les avions qui ont été utilisés à l’époque.»

La Presse canadienne