Sports

Mackenzie Hughes est près du sommet après la 2e ronde de l’Omnium canadien

Mackenzie Hughes est près du sommet après la 2e ronde de l’Omnium canadien
Photo: La Presse canadienneMackenzie Hughes

ANCASTER, Ont. — Le record de Brandt Snedeker en début de journée n’a pas été suffisant pour résister aux poussées de Scott Brown et Matt Kuchar, vendredi, à l’Omnium canadien.

Snedeker a égalé un record du tournoi grâce à une carte de 60 (moins-10) et il s’est emparé de la tête après les premiers départs de la journée. En après-midi, Brown et Kuchar ont toutefois joué 63 pour conclure la deuxième ronde à égalité au sommet du classement, à moins-12.

Brown et Kuchar ont admis que la ronde de Snedeker était un couteau à double tranchant. D’une part, elle les mettait au défi d’offrir leur meilleur golf, mais de l’autre, elle confirmait qu’il y avait une possibilité d’inscrire de bas pointages.

«Tu as l’impression que tu dois aller sur le terrain et connaître une bonne ronde, mais tu as aussi l’impression que tu peux obtenir un très bas pointage, a affirmé Brown. La clé est simplement ne pas être trop agressif. J’ai été agressif, mais conservateur.»

Le Suédois Carl Pettersson et Snedeker sont les seuls joueurs à avoir joué 60 dans l’histoire du tournoi. Pettersson l’a fait au St. George’s, à Toronto, en 2010, en route vers la victoire. Greg Norman a aussi joué moins-10 avec un 62 à Glen Abbey, en 1986.

«Je n’ai pas peur de viser un bas pointage. Je suis conscient que ces journées n’arrivent pas souvent, a dit Snedeker, qui a réussi une ronde de 59 au Championnat Wyndham, en août. Je suis presque aussi excité quand je sens que ça peut se produire.»

Snedeker a été un des rares golfeurs à constamment réussir les longs coups roulés, vendredi.

«Ça ne m’avait pas aidé hier. Je crois que j’ai laissé tous mes coups roulés à court jeudi, a mentionné Snedeker. J’étais excité ce matin parce que je suis arrivé sur le terrain et je savais qu’il allait être plus rapide. Je savais que je pourrais être plus agressif.»

Quatre Canadiens se retrouvent à quatre ou moins de la tête. Nick Taylor (65) était à égalité avec Snedeker au troisième rang, à moins-11. Adam Hadwin (66) occupe seul la sixième position, à moins-9.

Les Ontariens Ben Silverman et Mackenzie Hughes (66) partagent la septième place avec quatre autres golfeurs, à moins-8. Silverman a grimpé de 98 échelons grâce à une ronde de 61.

«On pourrait juste ignorer Brandy et dire que j’ai ramené la meilleure carte de l’histoire de l’Omnium canadien», a déclaré Silverman en riant.

Le Suédois Henrik Stenson et le Nord-Irlandais Graeme McDowell sont aussi à moins-8.

Aucun Canadien n’a gagné le tournoi depuis Pat Fletcher, en 1954.

John Chidley-Hill, La Presse canadienne