Sports

Avec Leonard aux commandes, les Raptors sont à un match d’écrire l’histoire

Avec Leonard aux commandes, les Raptors sont à un match d’écrire l’histoire
Photo: AP Photo/Tony AvelarL'attaquant des Raptors de Toronto, Kawhi Leonard.

OAKLAND, Calif. — Il y a eu un moment, peu de temps avant le début de la saison, l’entraîneur de Toronto, Nick Nurse, a appris tout ce qu’il avait vraiment besoin de savoir sur Kawhi Leonard et sur ce qui faisait vibrer l’homme de peu de mots.

La conversation portait sur la saison régulière de 82 matchs.

Leonard a alors haussé les épaules et a décrit ces matchs comme étant «simplement de la pratique».

«C’est à ce moment-là que j’ai su que ce gars avait autre chose à nous offrir», a expliqué Nurse.

Tout le monde sait que maintenant – ou du moins, il faut le rappeler à tout le monde maintenant. Leonard a été nommé joueur le plus utile lors de la Finale de la NBA en 2014 et semble se diriger de nouveau vers ce titre cette année. Leonard est au sommet de son art et a montré que non seulement il ne souffre plus de problème à la jambe, ce qui l’a tenu à l’écart lors de la dernière saison, mais qu’il pourrait être meilleur que jamais.

À Toronto, Leonard est surnommé le «roi du nord» et lundi soir, ce petit nom pourrait faire écho dans toute la ligue. Leonard est sur le point de remporter un deuxième championnat et pourrait écrire une page d’histoire à Toronto. Les Raptors sont qu’à une victoire d’être sacrés champions de la NBA et les Warriors devront défendre leur honneur à Toronto lundi soir, lors du cinquième duel de la finale.

«Ce n’est pas encore fini», a soutenu Leonard.

De la manière dont il joue, il est difficile d’imaginer le contraire.

Leonard a une moyenne de 30,8 points et 10,3 rebonds en finale. Pour l’ensemble des séries éliminatoires, il présente des moyennes par match de 31,1 points et 9,1 rebonds.

«Je ne pense pas que vous allez réussir à ébranler Kawhi (Leonard)», a concédé l’ailier fort des Warriors Draymond Green.

Il n’y a pas de honte à cela. Les guerriers une défensive exceptionnelle. Green est un ancien joueur défensif de l’année. Klay Thompson était un joueur d’équipe entièrement défensif cette année. Andre Iguodala et Andrew Bogut ont fait leur chemin lors des saisons précédentes.

Séparément ou ensemble, cela n’a pas d’importance.

Les guerriers n’ont pas eu de réponse face à Leonard.

«Il a été phénoménal, a renchéri Nurse. L’énergie qu’il a apportée à la défensive s’est traduite par un jeu offensif. Selon moi, il est l’un des meilleurs joueurs d’équipe. Il n’est peut-être pas le meilleur joueur de la NBA — bien qu’il ait sa place dans le top-5 — mais c’est un excellent joueur d’équipe.»

Il en a même fait la preuve en dehors du terrain.

Le golf est un sport aussi individuel qu’il existe. Mais le sixième golfeur au monde, Justin Thomas, s’est émerveillé après avoir vu Leonard en personne lors des séries éliminatoires.

«Je suis un grand partisan de Kawhi, a déclaré Thomas. Je pense qu’il est génial à regarder. J’adore son comportement, son éthique de travail, comment il se débrouille. Il ne blâme jamais personne. Il ne se plaint jamais. Il sort, il fait ce qu’il a à faire sur le terrain et remercie toujours ses coéquipiers. C’est génial.»

Leonard a marqué 684 points depuis le début du tournoi printanier, ce qui le place au huitième rang parmi les grands joueurs de l’histoire. S’il marque 14 autres points lundi, il pourra surclasser au septième rang Kobe Bryant (2009) et au sixième rang LeBron James (2012). S’il en marque 24, il pourrait également passer devant Shaquille O’Neal (2000), qui se trouve au cinquième rang de ce palmarès.

Leonard est maintenant dans le club élite, parmi les meilleurs joueurs de tous les temps. Et s’il était nommé joueur par excellence à l’issue de la série, Leonard rejoindrait James et Kareem Abdul-Jabbar en tant que joueur ayant remporté ce titre avec plus d’une équipe.

«Ça m’importe peu, jusqu’à ce qu’on obtienne la victoire ultime», a souligné Leonard.

Tim Reynolds, The Associated Press