Sports

Pour Mike Reilly, la valse des quarts a donné un nouveau visage à la LCF

Pour Mike Reilly, la valse des quarts a donné un nouveau visage à la LCF
Photo: Getty Images/

VANCOUVER — Une migration massive de quarts vedettes a donné un tout nouveau visage à la Ligue canadienne de football, prétend l’un des meilleurs d’entre eux.

«C’est rare qu’un quart change de club, a déclaré Mike Reilly, l’ex-général des Eskimos d’Edmonton. Habituellement, ils prennent leur retraite avec la même formation où ils sont remplacés par un gars plus jeune et se retrouvent comme substitut ailleurs.»

Le quart de 34 ans est l’un de ceux qui se sont trouvé un nouveau domicile sur le marché des joueurs autonomes, signant un contrat de quatre ans et 2,9 millions $ avec les Lions de la Colombie-Britannique.

Après avoir mené le circuit Ambrosie avec 5562 verges par la passe et 30 passes de touché, Reilly remplace son bon ami et quart de longue date des Lions Travis Lulay, qui a pris sa retraite à la fin de février. L’embauche de Reilly a eu un effet domino dans le reste de la ligue.

Les Eskimos se sont tournés vers Trevor Harris du Rouge et Noir pour le remplacer. Ottawa a réagi en offrant une promotion à Dominique Davis et en ajoutant l’ex-Lion Jonathon Jennings comme police d’assurance. Les deux hommes cadrent bien avec le Rouge et Noir, a déclaré le joueur de ligne offensive Alex Mateas.

«On ne sent pas de changement entre les deux , a-t-il dit. De l’extérieur, un changement de quart paraît immense, mais nous n’avons qu’à bien exécuter nos tâches.»

Ailleurs, des circonstances atténuantes ont obligé d’autres organisations à jongler avec leurs propres quarts.

Les Argonauts de Toronto ont confié leur attaque à James Franklin et McLeod Bethel-Thompson après la blessure subie par Ricky Ray tôt la saison dernière. Il semble que Franklin ait une longueur d’avance pour le poste de partant.

À Montréal, les Alouettes ont fait d’Antonio Pipkin leur quart no 1. L’athlète de 23 ans a participé à six rencontres en 2018, tandis que l’ex-gagnant du trophée Heisman Johnny Manziel éprouvait toutes sortes d’ennuis à s’établir. La ligue a demandé à libérer Manziel en février pour rupture de contrat.

Pipkin ne compte pas s’imposer plus de pression avec ce changement de rôle.

«Mon objectif est de m’améliorer tous les jours et de contrôler uniquement ce que je peux contrôler.»

Selon Reilly, il aura fallu un parfait concours de circonstances pour que l’on soit témoin de tels changements dans la LCF.

«Ça change complètement la structure de la ligue, a-t-il souligné. C’est un sport d’équipe, mais dans la LCF, beaucoup repose sur les épaules du quart-arrière, sur la façon dont il va orienter votre attaque.»

Certains misent toutefois sur la stabilité. Orlando Steinauer n’a pas à se soucier d’intégrer un nouveau quart à sa première saison à la barre des Tiger-Cats de Hamilton. Jeremiah Masoli, joueur par excellence dans l’Est en 2018, est de retour après avoir amassé 5209 verges par la passe et lancé 28 passes de touché, des sommets personnels.

Par contre, Steinauer voulait s’assurer d’avoir un bon substitut. C’est pourquoi l’équipe a prolongé le contrat du vétéran Dane Evans jusqu’en 2021.

«Nous sommes choyés d’avoir un gars comme Masoli, mais je passe que la majorité des clubs de la ligue ont un no 1, a indiqué Steinauer. Mais vous devez toujours avoir quelqu’un de prêt en réserve. Vous devez avoir quelqu’un qui peut prendre contrôle de l’attaque en cas d’adversité.»

Bo Levi Mitchell a aussi eu l’occasion de tester le marché cet hiver, mais il a décidé de demeurer à Calgary. Le Texan de 29 ans a mené les Stampeders à la conquête de la coupe Grey et après avoir exploré ses options, il a décidé de rester en Alberta pour quatre ans et 2,8 millions $.

«J’espère que l’équipe voit toujours comme un avantage de m’avoir comme quart-arrière. Je suis excité d’être de retour et j’espère que les Stamps se sentent aussi chanceux de m’avoir que je me trouve chanceux de jouer ici.»

Les journalistes de La Presse canadienne Donna Spencer (Calgary), Darren Steinke (Regina), Dan Ralph (Hamilton), Lisa Wallace (Ottawa) et Julian McKenzie (Montréal) ont participé à cet article.

Gemma Karstens-Smith, La Presse canadienne