Sports

John Means et les Orioles battent les Blue Jays de Toronto, 4 à 2

John Means et les Orioles battent les Blue Jays de Toronto, 4 à 2
Photo: Gail Burton/APJohn Means des Orioles de Baltimore

BALTIMORE — Malgré les succès, la recrue des Orioles de Baltimore, John Means, croit qu’il doit améliorer certains aspects de son jeu.

Le gaucher Means a égalé un sommet personnel avec sept retraits au bâton, mardi, alors que les Orioles ont prévalu 4-2 face aux Blue Jays de Toronto.

Means (6-4) a permis un point et quatre coups sûrs en cinq manches, baissant sa moyenne à 2,60. Il a donné un circuit au premier frappeur du match, Eric Sogard.

«Je dois mieux attaquer, a reconnu Means. Je ne prenais pas avantage dans les comptes non plus, alors c’est un problème. J’ai eu beaucoup de longues présences, mais je n’arrivais pas à effectuer des retraits de façon constante. J’ai tiré de l’arrière souvent. Ça ne me ressemble définitivement pas.»

Shawn Armstrong a obtenu six retraits, dont la moitié sur des prises. Miguel Castro et Richard Bleier ont aussi oeuvré, puis Mychal Givens a inscrit un sixième sauvetage.

Anthony Santander a frappé trois coups sûrs, incluant un double d’un point.

«Je ne me préoccupe pas du classement, a déclaré le gérant des Orioles, Brandon Hyde. Ce qui me préoccupe, c’est de la façon dont on joue et je me concentre sur la façon de gagner des matchs selon l’adversaire qui se présente devant nous chaque jour et si nous jouons de la bonne manière, de façon à ce que les gars puissent se développer de la bonne manière. Évidemment, la victoire compte en bout de ligne. En même temps, nous sommes dans un processus en ce moment et j’essaie de donner la chance à mes joueurs de connaître du succès.»

Sogard a claqué deux des cinq coups sûrs des Jays, qui ont perdu leurs cinq derniers matches. Le club n’a savouré que deux gains en 13 rencontres.

Trent Thornton (1-5) a concédé trois points, sept coups sûrs et trois buts sur balles en cinq manches.

Pour la première fois depuis 2014, Toronto a été limité à deux points ou moins lors de cinq matches consécutifs.

«Nous travaillons fort, les entraîneurs au bâton travaillent d’arrache-pied», a soutenu le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo.

«Il reste encore (un peu plus) de trois mois à la saison. Il y a beaucoup de chances pour nous de nous rapprocher au classement. Et nous croyons que c’est ce qui va se produire.»

Mercredi, les lanceurs partants seront Edwin Jackson et David Hess, qui en arrachent.

Jackson a une fiche de 0-4 et une moyenne de 11,90. Hess a un dossier de 1-8 et une moyenne de 7,08. Il n’a brillé que le 1er avril, à Toronto (il a blanchi les Jays en six manches et un tiers, retirant huit frappeurs au bâton).

Todd Karpovich, The Associated Press