Sports

Alouettes: touché au mollet, Tony Washington quitte prématurément l’entraînement

Alouettes: touché au mollet, Tony Washington quitte prématurément l’entraînement
Photo: La Presse canadienne

MONTRÉAL — Tony Washington a quitté prématurément l’entraînement des Alouettes de Montréal, mercredi, touché au mollet droit. L’entraîneur-chef Khari Jones croit toutefois qu’il pourra compter sur lui pour le premier match de la saison, vendredi contre les Eskimos à Edmonton.

«Tout va bien: j’ai juste ressenti un peu de raideurs. Il suffit de s’hydrater, a déclaré le bloqueur gauche partant des Alouettes. Ça ne m’inquiète pas. Je serai là vendredi. Je sais ce que c’est une blessure sérieuse: je me suis déchiré deux fois les mollets.

«Cette fois, ce n’est qu’une crampe. Je comprends que lorsque vous quittez l’entraînement avant la fin, les gens s’inquiètent, a-t-il dit. Mais je savais exactement ce que c’était, c’est pourquoi j’ai quitté le terrain.»

Le vétéran de 33 ans, acquis dans la transaction impliquant Johnny Manziel, est d’ailleurs demeuré sur les lignes de côté jusqu’à la fin de l’entraînement, un sac de glace enrubanné autour de sa jambe.

«C’est l’une des blessures qui ne m’inquiètent pas. Il a préféré quitter, a noté Jones. Il connaît son corps. Je lui ai parlé et il est convaincu d’être prêt vendredi.»

C’est une bonne nouvelle pour Jones et les Alouettes, car l’absence de Washington entraînerait un jeu de chaise musicale pour le début de la saison contre les Eskimos.

«Nous avons un virus qui court dans le vestiaire. Mais les gars profiteront de près de deux jours pour s’en remettre. Je ne m’en fais pas trop, a indiqué Jones, qui dirigera son tout premier match dans la LCF. Et puis, si on doit avoir recours aux substituts, ils seront en mesure de faire le travail immédiatement.»

Les nouvelles sont moins encourageantes dans le cas de Tyler Johnstone. Profitant d’une journée de congé planifiée pour ménager son genou — il a raté pratiquement toute la dernière campagne et des épisodes d’inflammation se sont produits au camp —, Johnstone pourrait même rater le match de vendredi.

«C’était une journée de repos planifiée pour lui en raison de son genou. Nous en prévoyons d’autres cette saison, a expliqué Jones. Nous avons fait tout en notre pouvoir pour nous assurer qu’il soit prêt au camp; c’était prévu comme ça. Mais je ne suis pas certain s’il sera en uniforme vendredi.»

En l’absence de Washington et Johnstone, la ligne à l’attaque était composée de Chris Schleuger et Trey Rutherford sur le flanc gauche, Kristian Matte au centre, ainsi que Spencer Wilson et Sean Jamieson à droite.

Schleuger est l’un de ces joueurs dont on n’espérait pas grand-chose au camp, mais il a réussi à se faufiler jusqu’à la formation partante.

«C’est ce qui arrive: on voit un gars dont on ne connaît pas grand-chose à son sujet, et il ne cesse de démontrer qu’il peut en faire plus, a dit Jones de Schleuger. Mais ce gars est plein de qualités: il ne laisse pas passer son homme, il est toujours à la bonne place et il est fort. C’est l’une des surprises du camp.»

De son côté, le receveur T.J. Graham agissait toujours à titre de disc-jockey pendant l’entraînement et ne participera donc pas au duel de vendredi.

Les Alouettes s’envoleront jeudi vers Edmonton. Le match contre les Eskimos sera présenté à compter de 21h, Heure avancée de l’Est.

Frédéric Daigle, La Presse canadienne