Sports

Karlsson renonce à l’autonomie et accepte une prolongation de 8 ans des Sharks

Karlsson renonce à l’autonomie et accepte une prolongation de 8 ans des Sharks
Photo: Ezra Shaw/Getty ImagesErik Karlsson, des Sharks de San Jose

SAN JOSE, Calif. — Les Sharks de San Jose ont pris tout un risque en faisant l’acquisition du défenseur vedette Erik Karlsson en sachant qu’il ne lui restait qu’une saison à son contrat. Ils ont patiemment attendu qu’il apprenne à connaître l’organisation et la région au cours de cette campagne minée par les blessures.

Ils ont été récompensés quand le Suédois de 29 ans a décidé de ne pas tester le marché des joueurs autonomes.

L’équipe a immédiatement sauté sur l’occasion, lui offrant une prolongation de contrat de huit ans, 92 millions $ US, transformant une location d’une saison en un investissement de longue durée auprès de l’un des défenseurs les plus dynamiques de la Ligue nationale.

«Il s’agissait d’une décision important pour moi, a déclaré Karlsson. Mais je sais que j’ai pris la meilleure décision pour moi, ma famille et l’organisation également. Je suis très heureux de la façon dont les choses se sont déroulées et on ne m’a pas obligé à prendre une décision plus tôt.»

Une personne au fait des négociations a confirmé à l’Associated Press le montant du contrat, qui comprend une clause de non-mouvement totale. Selon Capfriendly.com, le contrat, dont 53 des 92 millions seront versés en bonis de signature, comptera pour 11,5 millions $ sous le plafond salarial des Sharks.

Le double vainqueur du trophée Norris (2012 et 2015) a été acquis tout juste avant le début de la dernière saison. Il a été ennuyé par des blessures à l’aine pour une partie de cette campagne, mais il a également fait preuve de son immense talent jusqu’à ce que l’équipe soit éliminée en finale d’Association par les Blues de St. Louis. Karlsson a été diminué par les blessures au cours de cette série, ratant la dernière période du match no 5 et la rencontre suivante, alors que les Blues ont éliminé les Sharks.

Il a été opéré à l’aine le 31 mai.

Les Sharks ont eu suffisamment confiance en une rémission complète pour lui accorder le plus riche contrat de l’histoire pour un défenseur, dépassant les 88 millions $ pour huit ans obtenus par Drew Doughty avec les Kings de Los Angeles l’an dernier. Les seuls contrats valant plus que le sien actuellement sont ceux de Connor McDavid (100 millions $ pour huit ans – 12,5 millions $ en moyenne) et d’Auston Matthews (58,170 millions $ pour cinq ans – 11,634 millions $ en moyenne).

«Nous sommes extrêmement à l’aise, a affirmé le directeur général, Doug Wilson. Sa blessure est réglée. Il sera rétabli à 100 pour cent en septembre. Il met tout le travail nécessaire. C’est l’un des avantages que de savoir exactement ce qui en est dans tout le processus avant de prendre une décision. Ça aurait été plus compliqué si nous n’avions pas connu le joueur et qu’il y avait eu plusieurs variables inconnues dans ce dossier.»

Karlsson a récolté 45 points (3-42) en 53 rencontres la saison dernière. Il a dû rater 27 des 33 derniers matchs en raison de sa blessure.

Aucun défenseur n’a inscrit plus de points que Karlsson depuis qu’il s’est joint à la Ligue nationale, en 2009-10, soit 563 (129-434) en 680 rencontres. Son coéquipier Brent Burns le suit, avec 532 points en 717 matchs.

En plus de ses deux sacres à titre de défenseur par excellence du circuit Bettman, le choix de premier tour, 15e au total, des Sénateurs d’Ottawa en 2008  a été finaliste en deux autres occasions, en 2016 et 2017. Il a de plus été finaliste à l’obtention du trophée Calder, remis à la recrue par excellence de la LNH, en 2011.

Le Suédois fera partie d’un groupe de défenseurs de premier plan, mais très coûteux à San Jose. Burns, vainqueur du Norris en 2017, et Marc-Édouard Vlasic sont tous sous contrat jusqu’à la fin de la saison 2024-25 et compteront pour 26.5 millions $ de la masse salariale des Sharks.

Avec les attaquants Logan Couture et Tomas Hertl aussi sous contrat pour une longue durée, les Sharks croient demeurer parmi l’élite de la ligue pendant plusieurs années.

«Nous aurons une bonne chance de gagner la coupe pas seulement l’an prochain, mais pendant plusieurs années, a ajouté Karlsson. Nous avons toujours eu cet état d’esprit. (…) Nous avons bien fait cette saison, mais nous n’avons pas été en mesure d’aller jusqu’au bout. C’est ce qu’on veut réussir.»

Deux joueurs de premier plan des Sharks peuvent toujours se prévaloir de l’autonomie. Le capitaine Joe Pavelski pourrait tenter le marché après une récolte de 29 buts, tandis que le visage de la concession, Joe Thornton, doit décider s’il se retire ou s’il reviendra pour une autre saison à 40 ans.

Karlsson a été le capitaine des Sénateurs d’octobre 2014 jusqu’à ce qu’il soit échangé aux Sharks en compagnie de l’attaquant Francis Perron en retour de Chris Tierney, Rudolfs Balcers, Dylan DeMelo, Josh Norris, un choix de deuxième tour en 2019, un choix de premier tour en 2020, ainsi qu’un choix de deuxième tour en 2021 le 13 septembre 2018.

___

Le journaliste de l’Associated Press Stephen Whyno a contribué à cet article.

Josh Dubow, The Associated Press