Sports

Thunder: le Montréalais Luguentz Dort s’est illustré en Ligue estivale

Thunder: le Montréalais Luguentz Dort s’est illustré en Ligue estivale
Photo: APLuguentz Dort

MONTRÉAL — Porté par une détermination encore plus aiguisée, le Montréalais Luguentz Dort a fait belle impression en Ligue estivale de la NBA, dont les activités prenaient fin lundi.

En cinq matches, le nouveau membre du Thunder d’Oklahoma City a inscrit en moyenne 8,6 points, finissant troisième des siens à ce chapitre. Dort a brillé lors des deuxième et quatrièmes rencontres, obtenant 15 et 12 points.

«Ça s’est bien passé, a confié Dort lundi, de passage à Montréal quelques jours avant de retourner en Oklahoma pour un minicamp du Thunder, la semaine prochaine. Les entraîneurs m’ont dit que c’était vraiment le genre de matches qu’ils voulaient voir à mes débuts. J’ai beaucoup appris, mais j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir.»

Le 20 juin, Dort n’a pas entendu son nom lors du repêchage de la NBA, à Brooklyn. C’était loin du dénouement qu’il avait en tête au moment de prendre place dans les gradins du Barclays Center, avec ses proches. Plusieurs observateurs le classaient entre les rangs 24 à 32, parmi 60 choix.

«C’était vraiment choquant. Je ne m’attendais pas à ça, c’est sûr, a dit le Montréalais de 20 ans. Ç’a m’a beaucoup attristé. Mais OKC, ils m’ont bien accueilli. Ils ont vraiment établi un bon plan pour moi. C’est l’une des raisons pourquoi j’ai accepté leur offre.»

Le Thunder a accordé à Dort un contrat d’un an à deux volets. Établie vers la fin du repêchage, l’entente a été annoncée par l’équipe le 6 juillet. Il partagera son temps entre le Thunder et leur filiale en G League, le Blue.

«Mon humeur a changé depuis que je suis avec le Thunder. Je me sens bien et je sens que je vais continuer de m’améliorer, relate Dort, la recrue de l’année du Pac-12 avec Arizona State, à sa seule campagne dans la NCAA.

«J’ai une grosse opportunité avec eux, je les ai déjà remerciés plusieurs fois. Ils montrent qu’ils croient en moi et de mon côté, c’est juste le commencement.

«L’histoire de chacun débute différemment et dans mon cas, ça sera comme ça. Ç’a m’a vraiment motivé aussi. Ça me pousse à travailler encore plus fort, à ne pas prendre les choses pour acquises. Rien ne va être donné. Je vais toujours travailler pour réussir à obtenir ce que je veux.»

Dort avait eu une première rencontre avec les gens du Thunder dans la semaine précédant le repêchage.

«J’avais eu un entraînement avec eux et rencontré leurs dirigeants, a dit Dort. On a aussi visité le National Memorial (où était l’édifice A.P. Murrah), pour apprendre un peu l’histoire de la ville. On est allés un peu partout aussi, vu que ce n’est pas une si grosse ville. J’ai beaucoup aimé ça.»

Le Thunder a entamé un renouveau en échangeant Russell Westbrook et Paul George aux Rockets et aux Clippers, respectivement. La transaction avec Los Angeles a notamment envoyé au Thunder un compatriote de Dort, l’Ontarien Shai Gilgeous-Alexander.

«J’ai joué contre lui à environ 15 ans, dans un tournoi à Montréal. Il y a deux ans, j’ai été son coéquipier au Nike Hoop Summit à Portland, en Oregon. C’est vraiment là où j’ai appris à le connaître. C’est un bon joueur, mais aussi un bon gars.»

Au printemps, les Raptors ont enflammé le Canada en remportant leur premier championnat de la NBA. Plusieurs croient que l’épopée va rehausser encore plus la pratique du basket au pays, et Dort est du nombre.

«Je pense vraiment que oui, plus de jeunes vont vouloir s’inscrire au basket, estime Dort. Les Raptors ont captivé le pays et je pense que ça va amener plus de jeunes à vouloir jouer au basket. Je l’espère, en tout cas.»

Jean-François Tremblay, La Presse canadienne