Sports

J.D. Davis joue les héros en 10e manche et les Mets battent les Indians 4-3

J.D. Davis joue les héros en 10e manche et les Mets battent les Indians 4-3
Cleveland Indians' Carlos Santana runs the bases after hitting a home run during the 10th inning of the team's baseball game against the New York Mets, Wednesday, Aug. 21, 2019, in New York. (AP Photo/Mary Altaffer)

NEW YORK — J.D. Davis a frappé un simple d’un point après deux retraits en 10e manche et les Mets de New York ont battu les Indians de Cleveland 4-3, mercredi.

Le releveur étoile Brad Hand n’a pas été couvrir le premier coussin sur ce qui aurait dû être un double-jeu qui aurait mis fin à la rencontre et permis aux Indians de l’emporter 3-2. Davis a fait payer les Indians pour cette crampe au cerveau en y allant d’un premier coup sûr gagnant en carrière.

Les Mets ont inscrit une quatrième victoire d’affilée et ont remporté 20 de leurs 25 dernières rencontres. Ils détiennent aussi la meilleure fiche des Majeures lors des matchs interligues cette saison à 14-5.

«Nous croyons en nos moyens depuis le début de la saison, a dit Davis. Présentement, nous fonçons vers l’avant à plein régime.»

Les Indians possèdent toujours le premier des deux laissez-passer pour le match du quatrième as dans l’Américaine. Ils n’ont qu’une victoire à l’étranger face aux Mets dans leur histoire — en 2004 au Shea Stadium quand la victoire était allée au dossier de CC Sabathia.

Carlos Santana a frappé un circuit en solo contre Luis Avilan (4-1) en début de 10e manche.

Amed Rosario a commencé la fin de la 10e avec un double contre Hand (6-4). Il a atteint le troisième coussin sur un amorti de Joe Panik. Un but sur balles intentionnelles à Pete Alonso a placé des coureurs aux extrémités du losange.

Michael Conforto a suivi avec un roulant vers Santana au premier but. À la place de tenter de retirer Rosario au marbre, Santana a décidé de tenter un double-jeu, et il semblait y avoir suffisamment de temps pour qu’il soit réussi.

Santana y est allé d’un bon relais vers l’arrêt-court Francisco Lindor, qui était en parfaite position pour retourner la balle au premier but. Cependant, aucun joueur des Indians n’était en position pour recevoir son relais — Hand a d’abord regardé le jeu, puis s’est plutôt dirigé vers le marbre.

«Je n’ai pas regardé le coureur. Je ne savais pas s’il courait vers le marbre ou non, a dit Hand. Avec un écart d’un point, vous ne pouvez pas le laisser marquer.

«Je me suis arrêté, je m’attendais à un relais vers le marbre. Et quand j’ai réalisé que (Santana) ne lançait pas au marbre, je n’avais plus le temps de me rendre au premier.»

Le gérant des Indians, Terry Francona, a affirmé qu’il pensait que Santana aurait dû lancer au marbre.

«Avec un gaucher au monticule, c’est difficile pour lui de se rendre au premier, a noté Francona. S’il ne peut pas y aller, il n’y a personne pour recevoir le relais.»

Wilson Ramos a enchaîné avec un simple à l’avant-champ, puis Davis a cogné la balle en lieu sûr au champ gauche. Hand a saboté une cinquième avance en 34 occasions de sauvetage cette saison.

Ben Walker, The Associated Press