Sports

Les Astros justifient leur décision de restreindre l’accès d’un journaliste

Les Astros justifient leur décision de restreindre l’accès d’un journaliste
Photo: AP Photo/Rebecca Blackwell

HOUSTON — Dans la foulée des critiques du Baseball majeur, les Astros de Houston ont justifié leur décision de refouler un journaliste à la porte du vestiaire jusqu’à ce que le lanceur Justin Verlander ait terminé sa rencontre d’après-match avec les médias.

Le Baseball majeur a révélé que l’incident de mercredi soir avait enfreint ses directives auprès des médias et le Detroit Free Press a déclaré que restreindre l’accès au vestiaire à son journaliste, Anthony Fenech, était «intolérable».

Verlander, qui a joué avec les Tigers de Detroit pendant 13 saisons, venait tout juste de lancer un match de deux coups sûrs lors d’une défaite de 2-1 contre les Tigers. Les Astros ont ouvert leur vestiaire à 21h35. Lorsque les représentants des autres médias ont été autorisés à entrer, Fenech, qui détient une accréditation délivrée par l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique (BBWAA), a été arrêté par trois membres du service de sécurité des Astros.

Fenech a contacté le vice-président aux communications des Ligues majeures, Mike Teevan, et on lui a permis d’entrer à 21h41, après la fin de la disponibilité de Verlander auprès des journalistes. Fenech s’est approché de Verlander, qui a déclaré: «Je ne réponds pas à vos questions.»

Verlander a abordé la situation sur Twitter jeudi, accusant Fenech de «comportement contraire à l’éthique dans le passé», mais sans en préciser la teneur. Les Astros ont déclaré que Fenech avait été «temporairement retardé.»

«Cette façon d’agir a été prise en raison des antécédents entre Fenech et l’un de nos joueurs, Justin Verlander, les préoccupations légitimes de Verlander à la suite de conversations passées avec Fenech, et l’intérêt supérieur des autres membres des médias présents, a déclaré Gene Dias, le vice-président aux communications des Astros.

«Fenech a été autorisé à entrer au vestiaire peu de temps après d’autres membres des médias et il a eu l’occasion d’approcher Verlander ou tout autre joueur dont il avait besoin. Nous pensons que notre façon d’agir dans ce cas isolé était appropriée.»

Interrogé sur l’explication de Dias, le Free Press a cité une déclaration du rédacteur en chef Peter Bhatia:

«Faire obstruction à un journaliste en fonction ne constitue pas un travail professionnel, c’est décevant et intolérable, a déclaré Bhatia. Nous allons protester auprès du Baseball majeur et des Astros.»

Teevan a précisé: «le journaliste aurait dû être autorisé à entrer au vestiaire après le match en même temps que les autres membres des médias.

«Nous avons transmis cela aux Astros», a-t-il poursuivi.

Le président de l’Association des chroniqueurs, Rob Biertempfel de The Athletic, a déclaré que l’organisme était «inquiète» de l’incident.

«Cette action des Astros a violé les règlements du Baseball majeur relativement aux clubs et aux médias, qui sont énoncés dans la convention collective, et la BBWAA s’attend à une réaction rapide des Ligues majeures», a-t-il déclaré.

The Associated Press